Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels


Voyage d'affaires, la folie des appartements urbains.


Depuis quelques années, si la tendance était aux boutiques hôtels, voilà qu'aujourd'hui elle s'intéresse de plus en plus aux appartements privés proposés en location à la nuit dans les grandes villes. Véritable site vedette de cette tendance, House Trip propose, quasiment dans le monde entier, des appartements loués moins chers qu'un hôtel et qui permettent aux voyageurs d'affaires de se sentir comme chez eux en déplacement professionnel. La formule séduit et intéresse de plus en plus les acheteurs de voyage qui découvrent que l'on peut trouver un appartement de deux ou trois pièces souvent deux fois moins cher qu’une simple chambre dans l’hôtellerie classique.



Il ne faut pas être devin pour deviner à quoi peut correspondre à un appartement privé dans une capitale européenne. Prenons l’exemple de Londres. Celui que nous avons visité, trois pièces articulées autour d'une salle à manger, dispose de tous les atouts classiques d'un appartement : un téléviseur écran plat, un coin cuisine équipé d'un four, d'un micro-ondes et même d'un lave-vaisselle, sans oublier l’indispensable wifi gratuit. Trois chambres bien distribuées et une salle de bain assez vaste complètent le produit. Cet appartement, situé sur Camden, à trois stations de métro de Saint Pancras, est proposé à partir de 130 € la nuit. Bonne nouvelle, il n’y a pas de « séjour minimum imposé ». On peut donc le louer à la nuit. C'est un vrai plus.
Cette folie de l’appartement n’en est qu’à ses débuts. Si le concept est classique, c’est l’engouement suscité qui l’est moins. Il s’est construit sur l’envie des voyageurs de disposer d'une structure indépendante, personnalisée, souvent décorée avec soin et sans aucune contrainte. Pas d'heure imposée pour se faire un petit déjeuner ou pour dîner sur le pouce. Certes, toute médaille a son revers. Pour être certain de faire le bon choix, il faut connaître a minima, la ville et reconnaître sur le plan où se situe le bien à louer. Il faut aussi se méfier des appartements sur rue, souvent bruyants, ou trop éloignés du centre. Bref, louer un appartement demande un minimum de connaissances. Ce qui est certain, c’est que le système explose. À New York, ce ne sont pas moins de 1800 offres proposées par les agences et les sites spécialisés. Il est vrai que trouver une chambre indépendante dotée de tout le confort à moins de 90 € c’est, à New York, plus qu’une aubaine.

Marcel Lévy

Jeudi 9 Février 2012


Notez


1.Posté par Georges le 10/02/2012 12:15
Il aurait été intéressant que l’article se penche un tout petit peu sur la question de la légalité (ou illégalité ?) de ces activités d’hotellerie.

2.Posté par Luc le 11/02/2012 08:34
Bonjour
Je suis persuadé que les hôteliers voient d'un sale oeil ces initiatives qui privent leurs hôtels d'une clientèle qui apprécient ces formules, même pour une nuit. J'ai essayé à Madrid, c'est franchement très agréable. J'y suis resté 3 jours...comme à la maison (ou presque)
Attention, la légalité vue par les français est très éloignée de la réalité juridique des autres pays !
Cordialement
Luc

3.Posté par Henry le 12/02/2012 17:03
Avez vous des adresses de sites spécialisés dans la location d'appartements pour les voyageurs d'affaires de passage à Singapour ?
Merci
Bien à vous
Henry