Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Jeudi 7 Janvier 2010

Voyage d'affaires : les ambitions européennes de la NBTA face à l'AFTM



Comme nous l’évoquions en novembre dernier, le projet européen de la National Business Travel Association est devenu réalité. En annonçant la mise en place de la structure à Londres, les dirigeants américains viennent jeter un pavé dans la mare d’Acte. Derrière les grandes idées, il y a également une visée économique : prendre une part des 800 000 euros de sponsoring pour l’organisation des conférences européennes de l'Association.



Voyage d'affaires : les ambitions européennes de la NBTA face à l'AFTM
En s’appuyant sur l’IMT (The Institute of Travel & Meetings UK & Ireland), la NBTA met la main sur un millier d’acheteurs de voyages qui pèsent un peu plus de 34 milliards de livres par an. Caroline Strachan, récemment nommée présidente de la NBTA Europe, ne cache pas ses ambitions de faire de la structure la « seule organisation représentative des attentes et des demandes des voyageurs d’affaires ». Hégémonie ? Certainement pas: juste une approche très anglaise du « tous unis », jugée indispensable pour défendre les voyageurs d’affaires. On peut cependant affirmer que la vision très angle saxonne de la NBTA ne devrait pas séduire les pays du sud de l’Europe. A ce jour, seules les associations du nord de l'Europe, proches des visions americano-anglaises en matière de voyages d’affaires, se sont rapprochés de la NBTA : la Suède, la Hollande ou la Norvège forment ainsi le premier bataillon des nouvelles associations affiliées.

Et la France ? Que fera Michel Dieleman, le patron de la seule association structurée de Travel Managers dans l'Hexagone? Officiellement, l’AFTM a délégué l’un de ses membres (Yann le Goff, en charge des relations internationales) pour rencontrer les dirigeants de la NBTA Europe. La décision sera prise ultérieurement, même si on ne voit pas très bien à qui servirait une affiliation. Car le danger de voir les sponsors « européaniser » leur dotation est fort. Garder ses spécificités, c’est conserver sa liberté d’action et se donner les moyens de ses ambitions.

Les sites pour comprendre
L'AFTM : www.aftm.fr
NBTA Europe : http://www.nbtaeurope.org/



1.Posté par LECOMTE NICOLE le 07/01/2010 13:33
Je vous rappelle simplement que l'Association Française des Chargés de Voyages existe bel et bien, que j'en suis toujours la Présidente pour la France et que nous sommes très actifs ! Il n'y a donc pas QUE l'AFTM qui représente les Chargés de Voyages en France, et de plus je connais très bien les personnes de N.B.T.A. ... l'AFTM et nous n'avons pas les mêms objectifs, car elle réunit surtout des Directeurs d'Achats très "budget minded", alors que nous les Chargés de Voyages somme confrontés QUOTIDIENNEMENT aux problèmes de voyages d'affaires, séminaires, incentives de nos propres SOCIETES;

Merci d'en prendre note.

Avec mes sincères salutations,

Nicole Lecomte
Sisley + Présidente A.F.C.V.


2.Posté par marcel lévy le 10/01/2010 16:00
Madame

J'accuse réception de votre mail dont le ton, un peu sec me surprend.

Mon métier n'est pas de "prendre en note" les désidératas de telle ou telle association sans chercher à comprendre ou à vérifier l'information donnée. Heureusement, car bien des fois, les annonces médiatiques allaient au delà de la réalité constatée sur le terrain.

Vous me dites que l'AFCV est très "active", sans doute mais très discrètement ! En trois ans, je n'ai assisté à aucune réunion permettant de comprendre ce regain d'activité, reçu aucune information ou prise de position, rencontré aucun représentant de l'AFCV.

Bien sur pourriez vous me dire "à vous de venir vers nous et de faire votre travail de journaliste". Encore faut-il que j'y sois invité. Mes deux mails adressés à l'AFCV n'ont eu comme réponse qu'un numéro de téléphone où j'ai laissé quelques messages. Enfin, pour citer un scientifique célèbre "tout ce qui monte redescend". Notre numéro de téléphone est visible sur le site. Je n'ai jamais eu le moindre appel de l'AFCV. Le site de l'AFCV ne donne aucune date de rencontres, ne fournit aucune information sur les activités permanentes et, disons le, n'a guère évolué ces derniers mois. C'est un constat et non une critique.

Je constate simplement que vous avez su trouver nos coordonnées pour manifester votre irritation face à l'article "Voyage d'affaires : les ambitions européennes de la NBTA face à l'AFTM". Elles sont donc aisément accessibles.

Aussi, à date, que vous soyez surprise par la forte présence de l'AFTM dans les médias peut se comprendre. Pour autant, cette association ne gère pas que des Directeurs d'Achat. D'anciens membres de l'AFCV, aujourd'hui dans des PME/PMI ont rejoint l'AFTM. Elle organise des réunions au niveau national et régional, gère un site régulièrement mis à jour et a réalisé un travail d'information "unique" sur le métier de Travel Manager. Le bilan est éloquent et fait de l'AFTM un interlocuteur international unique et solide. Je ne suis pas le seul à le penser si j'en crois la presse économique ou spécialisée (les Echos, la tribune, l'AFP économie...).

Je ne doute pas que vous connaissiez, via Paragon, les représentants de la NBTA. Moi aussi tout, comme des centaines de responsables "voyages " en Europe. Mais il faut aller au delà de ce simple constat. L'AFTM a été la seule association à mandater l'un de ses représentants sur le lancement de la cellule européennes de la NBTA et la seule à communiquer sur ce thème.

"Seule la lumière qui se voit rayonne" disait Napoléon. Sans doute anticipait-il la communication moderne. Mais avouez que le propos est juste

Croyez que je serais heureux d'assurer le même relais d'information sur l'AFCV que celui que nous avons avec l'AFTM. A condition d'avoir du concret et de ne pas limiter cette restitution d'information à une envie d'exister dans un monde associatif concurrentiel mais loin d'être animé par une volonté hégémonique.

Je suis donc à votre entière disposition pour relayer vos réunions, vos informations, vos prises de positions.
Vous avez mon adresse mail, mon téléphone (09 51 89 40 85)

Croyez que si je suis parfois vif, je ne suis jamais rancunier ou caractériel mais je tiens toujours au respect du travail de mes équipes comme je respecte profondément le travail des autres.

Avec mes sincères salutations

Marcel Lévy
Directeur de la rédaction