Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Dimanche 17 Novembre 2013

Voyage d'affaires : quand la presse américaine s'étonne des conseils français aux voyageurs



Depuis quelques semaines, la presse américaine s'étonne des informations publiées sur les Etats Unis par le site du Ministère français des Affaires étrangères dans la rubrique "conseils aux voyageurs". Pour bon nombre d'éditorialistes, les craintes évoquées dans la fiche consacrée aux USA sont dépassées et caricaturales.



© MAE
© MAE
Un journaliste de CBS à Saint Louis souligne que "Le secrétariat d'Etat américain dresse sur son site la liste de 34 pays où il est dangereux de voyager, la France ne s'y trouve pas malgré Marseille ou les voleurs à Paris". Et de citer les propos de Francis Slay, le Maire de Saint Louis : "Ces informations sont infondées et peu réalistes". Il faut dire que le Ministère des Affaires étrangères n'y va pas avec le dos de la cuillère : "La plupart des crimes et délits sont commis la nuit avec une concentration sur les fins de semaines. La majorité des homicides a lieu sur la voie publique et est notamment liée au trafic des stupéfiants. Des violences policières et des comportements dictés par des considérations raciales sont parfois à déplorer. En raison du risque élevé de fraude sur les cartes bancaires, il est recommandé d’effectuer les paiements en espèce pour de petites sommes et dans les établissements modestes et, en toutes circonstances, de ne pas perdre sa carte de vue". Bref, bienvenue en terre hostile ! Officiellement, plusieurs maires des grandes villes américaines auraient saisi le Secrétariat d'Etat Américain pour demander une mise à jour des informations. Et de préciser que l'on trouve encore des éléments de mise en garde dépassés comme " En raison du contexte international actuel et de la sensibilité de l’opinion publique américaine, il est conseillé à nos compatriotes de faire preuve de réserve lors des conversations sur ces sujets (NDLR : politique, terrorisme, guerre en Irak ou en Afghanistan,...) dans les lieux publics".