Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Lundi 11 Janvier 2010

Voyages d'un jour : en très forte hausse aux États-Unis



Une étude publiée aux Etats Unis par Management Alternatives (MA) révèle que les voyages d'une journée (One Day trip) ont plus que doublé au dernier trimestre 2009. Pour Carol Ann Salcito, Présidente de la société de consulting MA : « Ce chiffre devrait encore être en hausse sensible au cours du premier semestre 2010 ».



Voyages d'un jour : en très forte hausse aux États-Unis
Organisé autour d’interviews avec un peu plus de 1200 voyageurs, tous Etats confondus, l’étude a cherché à comprendre comment repenser le voyage d'une journée. Une question majeure que se posent les spécialistes, persuadés que l'ensemble de la chaîne devra apprendre à s'adapter aux nouveaux types de déplacements des entreprises. « Les procédures mises en place aujourd'hui dans les aéroports ou les gares ne tiennent pas compte des besoins réels des voyageurs » poursuit Carol Ann Salcito « Le voyage d'une journée est particulièrement fatigant et demande des infrastructures qui permettent aux voyageurs de se reposer, de travailler, voire de prendre le temps de faire une courte sieste réparatrice ».
Aujourd'hui le constat qui est fait est très éloigné des attentes formulées par les voyageurs eux-mêmes. « L'importance de la sécurité a pris le pas sur le réalisme » explique Kevin Mitchell, patron de la BTC (Business Travel Coalition) qui pense qu'il faudra revoir les procédures d'accès à bord des avions. Et de poursuivre « Il faudra repenser également les salons surchargés, créer des « Business Center » dédiés aux voyageurs d'affaires voire implanter des hôtels capsules pour aller dormir une ou deux heures et prendre une douche ». Pour l'homme de loi, il est clair que les entreprises ne pourront pas appuyer longtemps leur politique voyage sur des cadres fatigués voir lassés par des déplacements professionnels interminables qui, pour autant, n'empêchent pas d'être le lendemain matin au bureau.
Tous les professionnels s'accordent à dire que si l'économie du voyage d'affaires doit passer par les one day trips, c'est incontestablement du côté des voyageurs que la grogne risque d'être la plus forte à court terme. En conclusion, Carol Ann Salcito préconise dans son rapport la mise en place au sein des entreprises de groupes de travail dont la finalité est d'optimiser le plan de déplacements et d'en assurer, quand c’est possible, une programmation dans le temps qui respecte les contraintes physiques liées à ce type de voyage.