Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels


Voyageur d'affaires : beau et moustachu, vous finirez riche !


Selon une récente étude australienne, les hommes « plus beaux que la moyenne » recevraient une rémunération plus élevée que leurs collègues au physique plus ingrat. Ce travail "scientifique", publié récemment par le Sydney Morning Herald démontre que la beauté joue un rôle important au moment du salaire. Et de citer l'exemple : les hommes beaux perçoivent en moyennes 62 600 € par an contre à peine 38 000 € pour les autres. Une différence de salaire de plus de 22 % par rapport à la moyenne salariale australienne.



Il reste qu'il est difficile de définir ce que le terme "beauté" veut dire. Il a fallu dans un premier temps établir un classement permettant de comprendre ce qu'était, au sens littéral du mot, l'expression "bel homme". Pour y parvenir, deux économistes de l'université de Melbourne ont demandé aux analystes de classer un ensemble de photos selon un critère basique : du "plus beau que la moyenne" à "moins beau que la moyenne". Une fois établie cette liste, nos enquêteurs ont cherché à analyser les salaires perçus par les hommes placés en tête pour leur beauté. Les résultats sont sans appel : ils sont largement mieux payés que les autres. A contrario, selon l'étude, il serait bien plus compliqué de démontrer que cette analyse conduit au même constat chez les femmes. Plusieurs études menées dans le monde depuis une dizaine d'années démontrent que l'écart hommes/femmes reste toujours aussi fort dans le monde des affaires et ce, même si la femme était d'une beauté particulière. Seule certitude, une belle femme a plus de chance de réussir professionnellement qu'une autre même si les salaires ne suivent pas la même courbe ascendante que chez les hommes. "Dire à une femme que la beauté ne paye plus dans le monde du business, n'est pas une insulte", précise l'économiste Andrew Leigh. Paradoxe de cette enquête, les analystes constatent qu'un homme beau est généralement mieux payé en province que dans la capitale. On le constate dans ce travail australien, les salaires sont en effet plus élevés à Darwin pour un homme beau qu'à Sydney. Sans doute un effet de la concurrence urbaine ? Dans tous les cas, en mélangeant plusieurs études, on remarquera que les hommes beaux et moustachus sont les champions du salaire élevé avec en moyenne entre 8 et 13 % de rémunération supplémentaire par rapport aux autres moustachus. Enfin, cerise sur l'étude, nos deux économistes affirment qu'un « vieux beau » continu de percevoir un salaire élevé même s'il n'est plus dans les critères physiques du moment. Décidément, l'égalité des chances est une idée de plus en plus souvent battue en brèche !

Pierre Barre

Mardi 19 Février 2013


Notez