Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Jeudi 17 Janvier 2013

Voyageurs d'affaires, attention au Stilnox



C'est sans doute l'un des somnifères les plus utilisés par les voyageurs au long court qui lui demandent un petit coup de main chimique pour bien dormir en avion. Pendant longtemps considéré comme inoffensif, il vient d'être l'objet d'une alerte émise par les autorités américaines. A la clé, les effets secondaires qui perdureraient plusieurs heures après le réveil.



Voyageurs d'affaires, attention au Stilnox
Des risques de somnolence au volant, un état de fatigue et quelques pertes d'attention, il n'en fallait pas plus aux autorités américaines pour demander, le 10 janvier dernier, aux laboratoires de diminuer la posologie recommandée : 5Mg pour les femmes, 10 Mg pour les hommes même si 5Mg reste conseillés pour tous. Selon l'Agence nationale de sécurité des médicaments (ANSM), les effets secondaires et indésirables sont connus mais toutes les précautions d'utilisation sont clairement mentionnées. Rappelons qu'il est généralement conseillé de ne pas conduire dans les 12 heures qui suivent la prise du Stilnox. Une étude à long terme a par ailleurs été engagée aux Etats Unis sur le Zolpidem (nom US du Stilnox) apparenté aux benzodiazépines, même si beaucoup de spécialistes affirment qu'il ne présente aucun danger majeur et a le mérite d'être éliminé rapidement par l'organisme.



1.Posté par Kerulve le 17/01/2013 08:15
Insomniaque depuis l'enfance, j'utilise du slinox depuis 20 ans, en essayant de doser au plus juste. Par rapport à d'autres produits du même type, pour moi, il n'y a aucun effet secondaire. Et malgré le nombre d'années, rarement d'augmentation, et retour très rapide à une dose minimale. En voyage, mon mari qui dort facilement, en prends seulement un demi en avion, car étant un dormeur, le but n'est que de facilité l'endormissement et arriver reposé à destination.
Avant de le prendre en avion, il a testé à la maison. Et au vu de ses réactions,il s'est avéré que la moitié était suffisant.
Maintenant, nous savons que notre fille (33 ans) est très sensible à ce médicaments, et ne peut pas le prendre, étant très perturbée dans son fonctionnement normal le lendemain.
Il reste a chacun de tester chez soi avant de le prendre occasionnellement et de bien observer les effets secondaires possible.


2.Posté par Sanchez André le 17/01/2013 08:40
J'ai pris du stilnox pendant quatre ans et lorsque je quittais le lit ,je pannais pendant deux heures et lorsque je bricolais les outils m'échappaient des mains. Au d'octobre j'ai consulté un médecin du sommeil et depuis je n'en prends plus et je dors

3.Posté par Toubib le 17/01/2013 08:56
Bonjour

En fait c'est la posologie qui compte. Au delà de 5mg on constate quelques effets secondaires dans certains cas et sur certains types de patients. A contrario, c'est l'utilisation permanente du stilnox qui pourrait poser quelques problèmes comme toute consommation poussée d'un neuroleptique.
Il faut vraiment l'avis d'un médecin sur le long terme. Dans le cadre de la médecine du travail et de la lutte contre le stress nous abordons ces sujets.
Pierre

4.Posté par skybud le 17/01/2013 09:05
zolpidem est la dénomination commune international de la molécule, Stilnox est le nom commercial.

5.Posté par Pierre Arbitel le 17/01/2013 10:03
J'ai effectivement constaté que les réveils étaient plus lents à l'arrivée d'un vol de plus de 10 heures ! Beaucoup pris ce médicament quand je volais vers l'Australie, Tahiti ou NZ mais arrêté depuis. Il faut dire que désormais quand je pars loin, c'est New York !
Par contre quand nous partions en groupe, on faisait une distribution de stilnox comme on le ferait avec des bonbons. Tout le monde dormait comme un bébé d'autant que nous y ajoutions un bon verre d'excellent bourgogne ou bordeaux.
Bref, un peu inconscient mais terriblement efficace !
Pierre