Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels


Voyageurs d’affaires, bienvenue en 2050


Comme chaque année les étudiants de Stanford en Californie réfléchissent à l‘avenir des outils numériques pour ces 30 prochaines années. Après la voiture en 2011, ils se sont concentrés en 2012 sur l’univers du voyage. Sujet difficile tant la dématérialisation est déjà une réalité et que la mobilité se développe à une vitesse grand V. Pour autant, ces futurs génies du numérique ne se sont privés pour se projeter en 2050. Drôle d’époque où l’on portera sur soi, du moins en soi, tous les composants de ses déplacements professionnels.



Nous l’écrivions, il y a quelques jours, la simplicité est essentielle au développement des outils du voyage. Simplicité mais surtout efficacité. Voilà donc le mot principal qui a piloté leur travail. Rendre facile ce qui peut apparaître complexe. Mieux, lutter contre la technophobie qui frappe aujourd’hui les têtes blanches même si beaucoup d’entre elles se sont jetées dans l’internet. Bref, qu’y a-t-il de plus simple que le regard. Rien à priori. Autant alors l’exploiter ! Notre iris, unique au monde, devient naturellement la porte d’entrée de toutes nos opérations en voyage. La mise à disposition d’un lecteur, y compris sur notre téléphone mobile, permettra de gérer la totalité de nos déplacements grâce au regard. Carte d’embarquement, accès privilégiés, porte d’hôtel ou de voiture de location, rien n’échappera (selon nos étudiants) à cet «outil corporel». Idem pour le paiement de nos des billets d’avion et de train et de toutes les petites dépenses quotidiennes, restaurants itou. En clair, l’accessibilité du paiement se fera instantanément via notre iris. Côté sécurité, l’idée d’une puce insérée sous la peau fait son chemin même si elle choque toujours notre susceptibilité. Pour les étudiants, ce système est le plus sûr pour garantir notre sécurité, y compris un contrôle médical permanent grâce à la présence d’un dossier médical inséré dans la puce. Enfin, le développement du vocal garantira une information par simple retour de mails vocaux. Google servira d’agent « chercheur » sur le net pour vous téléphoner quasi instantanément la réponse sur votre mobile. Au final, pas moins de 230 applications pour le voyage ont ainsi été évoquées. Publication des résultats en septembre prochain. De quoi donner des idées et des pistes aux entreprises du voyage d'affaires.

Philippe Lantris,
à New-York.

Jeudi 10 Mai 2012


Notez