Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Lundi 18 Avril 2011

Voyageurs d'affaires cleptomanes, vous êtes cernés



La fin d'un sport très pratiqué: le vol de serviettes ou peignoirs semble bien menacé par la nouvelle tendance, un système de puce électronique cousue à l’intérieur des fournitures. Les hôtels pourront désormais traquer les voleurs à la petite semaine pour exiger réparations. Le tracking de peignoirs a déjà fait des émules outre-Atlantique. Désormais, gare aux serviettes embarquées "par erreur"...



Voyageurs d'affaires cleptomanes, vous êtes cernés
Le larcin a-t-il pris une telle ampleur ? Toujours est-il qu’une entreprise basée à Miami propose désormais – visiblement avec un succès croissant – un système de « tracking » des fournitures hôtelières, au premier rang desquelles figurent les serviettes et les peignoirs. La nouvelle tendance, révélée par le New York Times, aurait déjà séduit trois établissements américains, à Honolulu, Miami et Manhattan.
La puce proposée par l’entreprise au titre évocateur « Linen Technology Tracking » se coud à l’intérieur du linge et résiste au lavage. L’augmentation du prix du coton, et donc des fournitures hôtelières, serait à l’origine de la démarche. Le prix d’une serviette de bain serait ainsi passé de 5 dollars à 8 voire 9 dollars en un an, selon le responsable de Linen Technology Tracking cité par le NYT. L’efficacité du système aurait déjà fait ses preuves : l’établissement d’Honolulu aurait vu le nombre de vols de serviettes passer de 4000 à 750 par mois, pour une économie mensuelle estimée à 11200 euros (16 000 dollars).