Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels


Voyageurs d’affaires, ne demandez pas à aller dans le cockpit, vous ferez virer le pilote !


A cinq ans, comme beaucoup, vous rêviez d'être pilote de ligne ou hôtesse de l'air ? Vous aimez les beaux avions, vous appréciez le dialogue avec les pilotes, vous voudriez bien atterrir avec l’équipage ? Soyez sérieux, abstenez vous : vous feriez virer les pilotes !



On ne badine pas avec la sécurité ! Depuis ce septembre 2001 de sinistre mémoire, les consignes sont fermes pour verrouiller les cockpits et officiellement, seul l’équipage peut y aller et venir. Certains voyageurs d’affaires parviennent néanmoins et parfois, à l’occasion d’un déplacement plus long qu’un autre le plus souvent, à prendre place sur le strapontin pour profiter un moment du vol avec les pilotes. Dialogue sympathique, échange d’expériences, le moment est toujours convivial. Mais si vous souhaitez éviter des embêtements à l’équipage, abstenez-vous ! Après les pilotes de Vietnam Airlines, virés pour avoir invité un mannequin dans leur espace privé, ce sont des pilotes brésiliens qui sont menacés de licenciement, pour avoir osé laisser un chanteur prendre les commandes de co-pilote http://www.crash-aerien.aero/www/news/article.php?id=376070 de leur 737. Il faut dire que, dans les deux cas, les flash ont crépité un peu abondamment.

Manifestement, les compagnies n’aiment pas laisser croire que les pilotes ont autre chose à faire qu’à surveiller leurs cadrans. Ou alors n’ont-elles pas, mais pas du tout, confiance dans les pilotes automatiques ? Craignent-elles que les équipages se laissent aller à trop de débordements ? Les sanctions pleuvent en tous cas ! Moralité, la prochaine fois qu’un pilote vous invite dans son fauteuil, refusez ou… assurez vous qu’il n’y a pas d’appareil photo à portée de mains ! Et s’il y en a, gardez vos exploits pour vous…

Hélène Retout

Lundi 20 Mai 2013


Notez