Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Ya t-il un flic dans l’avion ?


Le vol d’US Airways du 19 octobre entre Phoenix et Honolulu a été sévèrement perturbé par un passager pris de panique. Il tentait de forcer l’entrée du cockpit afin d'obliger les pilotes à atterrir. Pour le maîtriser, l’équipage a demandé par une annonce si des policiers étaient à bord. Deux agents de Jersey City se sont présentés et ont stoppé le voyageur.



Ya t-il un flic dans l’avion ?
Passer une annonce pour savoir s’il y a un médecin dans la cabine, cela arrive régulièrement au personnel navigant lorsqu'un voyageur est souffrant. Mais, le 19 octobre, l’équipage d’un vol Pheonix-Honolulu d’US Airways a dû demander si des représentants de la loi étaient à bord. Un passager qui avait une crise de panique à deux heures de l’arrivée, tentait de forcer l’entrée du cockpit car il voulait descendre. Tout en ayant enlevé une partie de ses vêtements, il se disait armé. Ne parvenant pas à maîtriser le forcené, le personnel de bord a décidé de passer le message. Heureusement pour eux, deux officiers de police de Jersey City qui se rendaient au mariage d’un collègue étaient justement dans l’avion. Robert Taino Jr. et Paul Fenel sont venus à leur secours. Aidés de deux autres personnes, ils sont parvenus à stopper et menotter le forcené. Les deux policiers ont ensuite passé le reste du vol à l’arrière de l’appareil avec le perturbateur. Il était attendu à l’atterrissage par un impressionnant comité d’accueil : des agents du FBI, ceux de la sécurité intérieure et des membres du bureau du shérif d'Honolulu tandis que les officiers Robert Taino Jr. et Paul Fenel ont, eux, poursuivis tranquillement leur route.