Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Yemenia Airlines sera t-elle un jour sur la liste noire européenne?


Plus de deux ans après l'accident du vol IY 626 Sanaa-Moroni qui a coûté la vie à 152 personnes, le 29 juin 2009 au large de Moroni (Comores), le constat fait par les familles et les experts est sans appel : les autorités comoriennes et yéménites font preuve d'un manque de coopération qui ne permet pas de faire progresser l'enquête et de déterminer les causes de l'accident.



Yemenia Airlines sera t-elle un jour sur la liste noire européenne?
Fort de ce constat, les autorités françaises s'interrogent sur la suite à donner à un accident qui avait bouleversé la communauté comorienne ainsi que les professionnels du voyage d'affaires, qui avaient constaté que l'un des appareils utilisé au départ d'Addis Abeba était vétuste et présentait des dysfonctionnements déjà signalés. La France constate que "Malgré la mobilisation du BEA pour apporter toute l'assistance possible dans l'enquête technique, ainsi que les messages des autorités françaises relayés auprès des autorités yéménites et comoriennes, auprès de la Commission européenne et auprès de l'Organisation internationale de l'aviation civile, l'enquête technique est au point mort". Cette situation - évoquée au sein de la commission transport de l'UE - pourrait avoir des conséquences sur l'agrément européen de Yemenia Airways... Et ce, même si la compagnie est irréprochable sur les vols assurés vers l'Europe. Pour éviter que cette situation ne s'enlise, Thierry Mariani a proposé aux familles d'examiner avec la Commission européenne les risques que l'attitude de l'autorité yéménite faisait peser sur la sécurité des vols de la compagnie Yemenia Airways et les conséquences que l'Europe devait en tirer. Le représentant de la compagnie yéménite sera d'ailleurs reçu très prochainement par le cabinet du ministre. Thierry Mariani a tenu à préciser que "La France maintiendra une forte pression diplomatique et examinera tous les leviers à notre disposition pour comprendre les raisons de cette catastrophe".