Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Zurich optimise les atterrissages pour limiter les attentes (avec vidéo)


C'est un projet qui vise à optimiser les atterrissages aux horaires de pointe. Supervisé par SESAR Joint Undertaking et co-financé par l’Union Européenne, iStream vise une gestion rigoureuse du temps, en particulier des séquences d’arrivées planifiées en amont afin de permettre une succession efficace d’atterrissages de tous les avions en approche, tout en évitant les circuits d’attente au-dessus de l’aéroport. La consommation inutile de carburant s’en verra réduite, de même que les émissions de CO2.



iStream veut éviter aux avions de tourner avant d'attérir
iStream veut éviter aux avions de tourner avant d'attérir
Swiss participe activement au projet de validation iStream visant à optimiser les vols d’approche du matin à l’aéroport de Zurich. Au terme d’une période d’essai concluante, le concept va être définitivement mis en œuvre.

Aux côtés de Flughafen Zürich AG, des services suisses de la navigation aérienne skyguide et d’autres compagnies aériennes, le système d’optimisation des atterrissages à l’aéroport de Zurich a été testé pendant une année (depuis juin 2015). Skyguide a ainsi coordonné les séquences d’approche de tous les vols du matin prévus entre 06 h 00 et 07 h 00, optimisant l’atterrissage de chacun d’entre eux.

La phase d’essai a été très concluante : iStream a permis de réduire jusqu’à 96 % les circuits d’attente au-dessus de l’aéroport de Zurich tout en raccourcissant les trajets d’approche de 30 % en moyenne. Compte-tenu de ce résultat probant, le concept sera définitivement mis en œuvre dès le 13 octobre 2016 pour tous les vols d’approche de la vague matinale à l’aéroport de Zurich.

Toutes les compagnies aériennes en bénéficieront, ce qui renforcera encore l’incidence positive globale du nouveau système sur l’ensemble de l’exploitation aérienne. A l’avenir, le système devrait également s’appliquer à d’autres périodes de pointe à l’aéroport de Zurich et être utilisé au sein du groupe Lufthansa.

Une procédure similaire d’optimisation des vagues d’atterrissage est actuellement testée à Paris Charles de Gaulle. Une procédure à découvrir ci dessous en vidéo.