Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels


iPad 2, la guerre des chiffres est bien engagée


Il y a plusieurs façons de lire et d'interpréter les chiffres. Pour les passionnés de la Pomme, dont je suis, il est acquis que le succès est au rendez vous et que la folie de la version 2 de l'iPad est comparable au lancement de la première version de la tablette d'Apple. Pour d'autres, ceux qui sont moins sensibles aux charmes technologiques, il est prudent d'attendre. C'est ce que ressent aujourd'hui le marché. Les ruptures de stocks semblent moins durables sur la V2 que sur la V1.



Philippe Lantris, notre correspondant aux Usa, dans un article rapide a donc tout naturellement évoqué cette "relative mévente" en reprenant deux sujets parus dans le Washington Post et le San Jose Mercury News qui évoquaient les "doutes des analystes face au succès planétaire de l'ipad2 et les premiers constats prudents chez les gros distributeurs américains comme Best Buy". Le Wall Street Journal évoquait lui " une production moins ambitieuse que prévu de l'iPad2". Un papier qui nous a valu une volée de bois vert des passionnés d'Apple ! Et pourtant, il a raison... Et tort à la fois.
Les premières semaines de vente aux USA sont généralement réalisées par des clients acquis qui plongent systématiquement sur les nouveaux produits. De plus, le site ebay est venu (pour la première fois) publier un état des échanges privés, évoquant plus 10 000 transactions deux semaines après la sortie de l'iPad2. Apple ne donnant jamais de chiffres précis, il était facile de parler de "succès extraordinaire" dans cette phase de commercialisation. Pour autant, le Washington Post se plaçant dans le temps évoquait "la prudence des grands distributeurs face à la concurrence active du Galaxy, du LePad et des quelques dizaines de tablettes qui fleurissent aujourd'hui sur le marché". Le quotidien précisait "Le marché de la tablette est prometteur mais pour des produits aux évolutions marquées non au simples ajouts de gadgets ou de technologies aux finalités limitées" Et le Financial Time de conclure "La demande apparait aujourd'hui clairement moins forte, les stocks existent et la disponibilité assez facile de l'iPad2 confirme que le marché n'évoluera pas aussi vite que le pense la firme de Cupertino. Sauf révolution technologique". Et c'est là qu'apparaît la rumeur d'une V3 pour l'été ou l'automne. Rumeur justifiée si les ventes ne sont pas aussi bonnes. Il est vrai qu'avec Apple seul le conditionnel est de mise (ce que nous faisons toujours), il ne s'agit donc que d'analyses "sans fondement économique ou chiffré palpable".
Autant dire que nous sommes dans le monde de l'affectif pur, où la moindre attaque est prise au premier degré. L'un des juges de paix dans cette guerre des chiffres sera sans doute, à 60 jours, l'état des stocks des revendeurs français. A cette heure, pour l'avoir vérifié, il y avait des iPad2 disponible sur Paris, à la Fnac entre autres. Mais en 24 heures tout peut changer. Même les avis les plus marqués.

Marcel Lévy

Mercredi 6 Avril 2011


Notez


1.Posté par bpresles le 07/04/2011 08:45
Un très bon édito, qui a le mérite de remettre les points sur les i. Il est dommage que votre collègue, a l'origine de l'article sur la mévente de l'iPad 2, n'ai pas cité ses sources, cela aurait rendu l'article beaucoup plus lisible (sans compter que c'est une bonne pratique journalistiquement parlant) et aurait certainement évité bon nombre des réactions que vous avez reçu (dont la mienne).
Car même une recherche internet ne permettait pas de retrouver facilement ces sources, l'auteur ne parlant que d'un article de CNET repris par le Washington Post, ce qui via une recherche Google aboutissait sur l'article sur les chiffres d'eBay, qui ne permet pas à lui seul d'etayer correctement la thèse de Philippe Lantris.

Cependant, au dernières nouvelles, Apple aurait vendu au mois de mars, entre 2.4 et 2.6 millions d'iPad, sachant que ce dernier n'est sorti que le 25 mars hors des US, ces chiffres représente majoritairement les ventes aux USA. Selon les analystes, Apple pourrait vendre entre 4 et 4.3 millions d'iPad 2 par mois durant le deuxième quart de l'année 2011 (source: http://www.digitimes.com/news/a20110406PD206.html).
Parallèlement, il ne se serait vendu que 100 000 unités en deux mois de la tablette Motorola Xoom, principale concurrente de l'iPad à l'heure actuelle (source: http://www.businessinsider.com/motorola-xoom-sales-2011-4).

Quand au rumeurs de l'iPad 3, les dernières infos semblent plus indiquer qu'il s'agirait d'un modele complémentaire, de plus petite taille, au modèle actuel, et non un remplaçant de celui-ci


2.Posté par Vincent le 07/04/2011 08:50
L'article est plus nuancé que le précédent et je suis assez d'accord globalement.
On ne sait et saura probablement pas grand chose du resultat de l'ipad 2 en france mais je serais content qu'Apple se prenne une petite baffe.
Je pense que logistiquement et en terme de communication du produit, c'était juste horrible. Tout a été fait pour motiver les gens à se jeter sur des ipad le jour J et je ne trouve pas ca très correct. Tout est parti aux boutiques physiques et le réseau de distribution est (trop?) varié.


3.Posté par Raphael le 07/04/2011 10:27
Attention à ne pas tout mélanger.
Les critiques qui ont été postées sur l'article sur les résultats moyens des ventes de l'iPad 2 concernaient principalement l'absence de sources vérifiables.
L'introduction de l'article mentionne le magazine Cnet, mais sans citer d'article précis, et on ne retrouve pas d'article ayant cette tonalité en cherchant sur le site américain.
Peut-être que les "passionnés d'Apple" seraient plus à l'écoute d'un article correctement documenté et citant de vraies sources...