2019, clap de fin pour Norwegian ?

La compagnie low cost, qui s'était fixée l'objectif de séduire le marché des voyageurs d'affaires, semble être en très grande difficulté financière. Selon Les Echos, Norwegian pourrait ne pas assurer la totalité de ses vols en 2019 et déposer le bilan d'ici peu.

Avec une dette à hauteur de 3,5 milliards d'euros fin 2018, cette nouvelle année s'annonce compliquée pour Norwegian. Si la compagnie aérienne affiche une forte hausse de trafic et un CA 2018 de 3,1 milliards d'euros, elle se retrouve fortement impactée par l'augmentation du prix du carburant et la baisse des tarifs de la concurrence. A cela s'ajoute l'achat de nouveaux avions pour renforcer sa flotte et la maintenance coûteuse des Boeing Dreamliner.

Selon le journal Les Echos, la compagnie low cost serait lourdement endettée et ne serait pas en mesure d'honorer ses échéances de prêts de la fin de l'année. Conséquence : cela pourrait conduire ses créanciers à demander une mise en redressement judiciaire et donc, prendre le risque de faire fuir les fournisseurs, actionnaires et clients.

Norwegian était pourtant devenue en peu de temps la compagnie low cost longs courriers numéro 1, notamment sur les axes en direction des Antilles, Canada et les Etats-Unis. Si elle ne nie pas ses difficultés financières, la société assure disposer d'un niveau de liquidité satisfaisant. En plus d'une revente de 5 A320, elle lance un plan économique à hauteur de 200 millions d'euros. L'objectif : renforcer son bilan dans un contexte économique fragile. "Ces mesures devraient améliorer les performances financières dès début 2019", déclare la compagnie dans un communiqué.