45% des salariés européens malades du stress

Le travail n’est pas bon pour la santé : le dernier sondage du site de recherche d’emploi StepStone révèle que 45% des employés européens estiment que leur job dégrade leur santé. Mais les européens ne sont pas égaux face au stress du travail. Les Français par exemple y résistent très bien.

45% des salariés européens malades du stress
Selon une étude menée par StepStone, près d'un salarié européen sur deux souffre du stress au travail. Mais si l’on compare les résultats par pays, on se rend compte que les chiffres diffèrent d'une nation à l'autre. Le Français, par exemple, n’est pas aussi angoissé par son boulot que ses voisins, puisque 63% des salariés de l’Hexagone estiment ne pas en souffrir du tout. Les Néerlandais et les Norvégiens, avec respectivement 66% et 61% de salariés indemnes, font également face à la pression. En revanche, plus de la moitié des Belges en ressent les effets : 19 % ont du mal à supporter la pression (18% pour les Français) et 35% se disent malades à cause du travail (19% pour les Français).

Globalement, depuis 2007, date de la précédente étude, le niveau de stress européen n’a pas beaucoup changé. Mais, il a évolué dans certain pays. A l’inverse du Danemark, les Allemands ne sont plus aussi stressés qu’auparavant (un salarié sur six souffre du stress aujourd'hui contre un sur quatre en 2007).

Selon les experts, trois facteurs peuvent expliquer ces disparités : l’environnement de travail, la capacité individuelle à gérer la pression et la culture du travail propre à chaque pays.