Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


AccorHotels : un chiffre d'affaires en hausse de 2% au 1er semestre


Malgré l'impact des attentats ainsi que l'incertitude liée au Brexit et à la situation en Turquie, AccorHotels se veut optimiste. Le groupe hôtelier table sur une amélioration de ses résultats annuels en 2016.



AccorHotels affiche un chiffre d'affaires de 2 598 millions d’euros au 1er semestre 2016. Cela représente une hausse de 2,0% à périmètre et change constants par rapport à la même époque l'année dernière.

Cette progression résulte d’une activité favorable sur la majorité des marchés clés du Groupe (Europe Centrale, du Nord et de l’Est (NCEE : +4,1%), Asie-Pacifique (ASPAC : +4,8%), Amériques (+1,7%) et Méditerranée, Moyen-Orient, Afrique (MMEA : +3,2%)).

En outre, l’Allemagne et le Royaume-Uni ont été les principaux moteurs de l’activité en Europe Centrale, du Nord et de l’Est, affichant sur le semestre des croissances de chiffre d’affaires respectives de 4,3% et 4,4%. La péninsule Ibérique a soutenu fortement la zone MMEA avec un chiffre d’affaires en progression de 11,5%.

Le chiffre d’affaires de la France est en recul de 2,6% (RevPAR : -2,2%), très prononcé à Paris (RevPAR : -12,0%), toujours marqué par les événements du 13 novembre 2015, mais aussi par les inondations et les grèves qui se sont déroulées plus récemment en mai et juin 2016. Les villes de province affichent quant à elles une excellente activité sur le semestre (RevPAR : +6,0%), notamment grâce à l’Euro 2016.

La zone Amériques est en hausse de 1,7%, portée principalement par une activité dynamique en Argentine (+57,2%), au Mexique (+20,6%), au Canada (+9,7%), au Pérou (4,6%) et au Chili (+1,4%), compensant le ralentissement des affaires au Brésil (-5,5%).

Les résultats du Groupe au 1er semestre 2016 reflètent des situations de marché contrastées. Toutefois «Fort de l’efficacité de son plan stratégique et d’investissements conséquents, et par sa capacité à générer de solides cash-flows et une situation financière robuste, AccorHotels absorbe les difficultés rencontrées sur certains marchés en contraction, dans un contexte où les impacts relatifs au Brexit, aux événements terroristes en France, en Allemagne, à la situation en Turquie sont encore difficiles à mesurer» assure l'entreprise.

En intégrant la consolidation de Fairmont Raffles Hotels International au second semestre, la holding prévoit pour l’année 2016 un résultat d’exploitation compris dans une fourchette large, comprise entre 670 millions d’euros et 720 millions d’euros. Comme en 2015, cette fourchette sera resserrée à l’occasion de la publication du chiffre d’affaires du troisième trimestre prévu pour le 18 octobre prochain.