Aéroport de Strasbourg : l’important, c’est l’atterrissage…

L’aéroport de Strasbourg-Entzheim a annoncé vendredi une nouvelle baisse du trafic passagers (-4,4%) pour l’année 2010. La chute continue donc, mais ralentit, grâce au trafic international. Les responsables de l'aéroport se montrent plutôt optimistes.

Aéroport de Strasbourg : l'important, c'est l'atterrissage...
«C’est l’histoire d’un homme qui tombe d’un immeuble de 50 étages. A chaque étage il se répète : Jusqu’ici tout va bien, jusqu’ici tout va bien, jusqu’ici tout va bien"… Mais l’important ce n'est pas la chute : c’est l’atterrissage». La phrase extraite du film La Haine, restée culte, pourrait décrire la trajectoire de l'aéroport strasbourgeois ces dernières années. Après deux années de pertes vertigineuses – moins 16,6% en 2009, et même 23,3% en 2008 – l’aéroport de Strasbourg-Entzheim enregistre une nouvelle baisse du trafic, mais limite les dégâts. Le trafic international (+8,4%) a tiré la plateforme vers le haut, à l’inverse des vols intérieurs (-6,8%). Malgré la concurrence des aéroports voisins, notamment en Allemagne, et de la ligne TGV Paris-Strasbourg, l’aéroport alsacien semble donc sortir un peu la tête de l’eau et ses responsables espèrent même présenter un résultat positif pour 2010. L'aéroport de Strasbourg-Entzheim adoptera le statut de société aéroportuaire en mai prochain.