Aigle Azur perd un cercueil et le rembourse au poids

L'affaire révèle assez bien le manque d'analyse personnalisée que peuvent faire les compagnies aériennes. Si, de fait, l'application stricte des textes pilote le process de la compagnie, on pourrait s'attendre à plus de discernement dans l'analyse des faits. Révélée par Nord Eclair, le cas de Mourad Mékidèche surprend.

Aigle Azur perd un cercueil et le rembourse au poids
A l'origine de cette incroyable histoire : la perte du cercueil de son père sur le vol Lille/Alger par la compagnie Aigle Azur. Le vol, prévu le 6 avril, arrive à Alger sans le cercueil attendu par la famille. Après des jours de recherche, le constat est sans appel. Il a bien disparu... à Lyon, où il est retrouvé et ré acheminé vers l'Algérie pour l'inhumation. Une fois ce constat dressé, Aigle Azur propose alors 3.800 euros d'indemnités. Un calcul simple : 172 kg à 22 € le kilo. Comme du fret ! Mourad Mékidèche, choqué, déclare à Nord Eclair «Les excuses, c'est nous qui sommes allés les chercher. Et pour indemnité, ils nous proposent le prix au kg du bagage perdu!». Tout est dit. Le règlement et seulement le règlement ne permettra jamais de redorer le blason d'une compagnie aérienne !