Air Cocaïne : deux pilotes exfiltrés de République dominicaine

En France depuis samedi selon une information du Figaro, deux pilotes d’Air Cocaïne auraient discrètement quitté la République dominicaine pour se soigner et chercher une justice plus équitable. Ils étaient en résidence surveillée, condamnés en août à 20 ans de prison en attendant l’appel. L’un des protagonistes de l’affaire est toujours sur place.

L’affaire date de mars 2013, lorsque Pascal Fauret, le pilote, son copilote Bruno Odos, leur passager Nicolas Pisapia et l'apporteur d'affaires Alain Castany avaient été interpellés à bord d'un Falcon 50. Accusés d’avoir essayé de convoyer 680 kilos de drogue, les quatre français ont été condamnés à 20 ans de prison en août dernier. Ils seraient en France depuis samedi dernier.

Selon le magazine Valeurs Actuelles, les deux hommes auraient quitté le pays pour une évasion rocambolesque en hélicoptère avant d'être largués en mer puis récupérés par un bateau privé pour rejoindre une île française des Antilles. Leur avocat, Maître Reinhart, indiquait lundi soir au micro de France Info  : "ils sont en France pour revoir leur famille, pour se soigner. Ils ne se sont pas évadés", a-t-il assuré. "Ils sont venus chercher en France une justice, une bonne justice et une vraie justice. Ils ne sont pas cachés, ils cherchent à voir des médecins. Leur objectif est d'être auditionnés". Ils se tiendraient à la disposition de la juge d'instruction marseillaise, Christine Saunier-Ruellan, chargée du volet français de l'affaire.

"L'exfiltration des deux pilotes risque d'avoir de graves conséquences pour Nicolas Pisapia", estime son avocat Julien Pinelli. L'homme était passager du vol. Il craint, selon son avocat, que "les autorités dominicaines décident de l'incarcérer à nouveau afin de prévenir tout risque de fuite", le procès en appel devant avoir lieu dans deux mois.