Air France-KLM diluée dans le capital de Kenya Airways

Pour palier aux difficultés de remboursement de Kenya Airways, le gouvernement kényan et des banques privées locales ont décidé de transformer les sommes dues par la compagnie en actions. Avec cette opération, Air France-KLM ne détient plus que 7,8% du capital de sa consœur africaine. Le gouvernement kényan qui avait avancé près de 238,1 millions de […]

Pour palier aux difficultés de remboursement de Kenya Airways, le gouvernement kényan et des banques privées locales ont décidé de transformer les sommes dues par la compagnie en actions. Avec cette opération, Air France-KLM ne détient plus que 7,8% du capital de sa consœur africaine.

Le gouvernement kényan qui avait avancé près de 238,1 millions de dollars au transporteur, voit sa participation passer de 29,8% à 48,9%. Les banques locales qui ont accordé 217,2 millions de dollars de prêts au total, ont consenti à transformer une partie de cette dette en actions à hauteur de 38,1%.