Air France KLM face aux défis du moyen-courrier

Ce n’est pas n’importe qui, c’est un administrateur d’Air France – représentant les pilotes de ligne et lui-même Commandant de bord Boeing 777 – qui prend la plume ce 25 novembre pour exprimer dans Les Echos sa vision de la manière d’affronter le défi low cost. Il en ressort clairement un pari sur le développement […]

Ce n’est pas n’importe qui, c’est un administrateur d’Air France – représentant les pilotes de ligne et lui-même Commandant de bord Boeing 777 – qui prend la plume ce 25 novembre pour exprimer dans Les Echos sa vision de la manière d’affronter le défi low cost. Il en ressort clairement un pari sur le développement de Transavia en bras armé de la compagnie pour s’incruster dans ce créneau, avec le défi de ne pas importer dans Transavia.com « les coûts de la maison mère ». Pour Bernard Pédamon, il faut «capter de la clientèle affaires en complément de la clientèle loisir» mais bien au-delà, « L’urgence consiste maintenant à bâtir un plan d’affaires crédible tant en terme de cible stratégique qu’en matière de recettes et de coûts, en coordination étroite avec Transavia Pays-Bas car il faut construire les bases d’une future compagnie transeuropéenne en s’appuyant sur ces deux entreprises». L'administrateur le reconnait, cette stratégie «est un bouleversement structurel majeur».