Airbus organise une réunion pour rassurer les propriétaires d’A340

Pendant plusieurs semaines, le programme d’assemblage de l’A380 était au cœur des préoccupations d’Airbus en raison de la faiblesse des commandes. La commande Emirates a apaisé les inquiétudes du secteur aéronautique. Mais maintenant un autre appareil de l’avionneur semble en difficulté, l’A340.

Selon Bloomberg, les services marketing d'Airbus vont réunir à Londres les propriétaires d’A340. L’objectif de cette réunion serait de les rassurer sur les possibilités de revente de location de ce gros porteur dont la production a cessé il y a deux ans. En raison de son appétit en carburant, le quadriréacteur ne séduirait pas le marché de l'occasion. L’agence américaine précise que le constructeur avait accordé des garanties de valeur d'actif «sur de nombreux A340». Avec ces accords, il doit verser un dédommagement aux propriétaires d’un appareil dont la valeur baisse à un certain seuil lors de sa revente. Un analyste de Bernstein interrogé par Bloomberg estime que 40 % des 119 des A340-500 et A340-600 vendus ont une valeur garantie oscillant entre 60 et 70 millions de dollars, or il ajoute «Sur la base de nos discussions avec des loueurs, des compagnies et des affréteurs, nous doutons que ces avions aient même une valeur de 20 millions de dollars à l'heure actuelle». Airbus pourrait ainsi devoir verser d’importantes compensations à ses clients. Mais heureusement pour le constructeur, les compagnies de l'hémisphère sud trouvent que l’appareil se distingue des biréacteurs long-courriers sur de nombreuses situations lors des liaisons longues comme les atterrissage à haute altitude ou dans des conditions de température élevées.