Airbus prédit deux années difficiles pour l’industrie aérienne

A peine ouvert, le salon aéronautique de Dubai donne le ton. Thomas Enders, le patron d'Airbus a été clair : les deux prochaines années seront difficiles en raison de la crise mondiale, des regroupements engagés entre les compagnies et de l'attentisme global des transporteurs.

Airbus prédit deux années difficiles pour l'industrie aérienne
En précisant à nouveau que la croissance se ferait en Asie, en Afrique et dans les pays du Golfe, Airbus veut démonter sa capacité à s'adapter à de nouveaux marchés. Et pour confirmer ses propos, Ethipian Airlines vient de commander à Dubai 12 Airbus A 350. Pour autant, Thomas Enders ne veut pas commenter la bataille commerciale à laquelle se livrent son groupe européen et Boeing l'américain.

Un silence qui en dit long au moment même ou Boeing affirme que le Dreamliner (le 787) est sur de bonnes voies. Mais la presse américaine n'a pas caché que de nouveaux soucis techniques sont apparus avec les matériaux composites des ailes. Et le New York Times de prédire "que les retards seront bien plus importants que ne veulent bien le dire les responsables du projet". Le journaliste associant ces retards aux pertes financières importantes que connait Boeing.