Aurait-on trouvé l’oiseau rare à Air France ?

Beaucoup de questions restent posées depuis la nomination de Benjamin Smith comme DG d’Air France KLM, mais selon Le Point "Cet homme, en tant que dirigeant d’Air Canada, a un inestimable avantage : il n’a jamais baigné dans le marigot des grands crocodiles de la haute fonction publique française et de l’ENA qui ont conduit […]

Beaucoup de questions restent posées depuis la nomination de Benjamin Smith comme DG d'Air France KLM, mais selon Le Point "Cet homme, en tant que dirigeant d'Air Canada, a un inestimable avantage : il n'a jamais baigné dans le marigot des grands crocodiles de la haute fonction publique française et de l'ENA qui ont conduit depuis vingt ans, avec une brutale ténacité, le groupe Air France au bord de l'implosion".

Le journaliste qui signe cet article souligne que le salaire "mirobolant" a fait couler beaucoup d'encre, mais il reprend l'exemple de la nomination du PDG portugais de Peugeot-Citroën, accueilli sur le même ton à son arrivée, qui a réussi le sauvetage du constructeur automobile et déclaré "C'est la réalité de notre monde ; le fait que nous n'arrivions pas à nous débarrasser de cette question est un problème pour la France, pour sa capacité à s'inscrire dans la dynamique du monde". Espérons avec cet article que Benjamin Smith remportera les mêmes succès que Carlos Tavarès...