Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Baromètre Hôtel Price Radar 2016 : New York reste la vie la plus chère tandis que Paris peine toujours


HRS Global Hotel Solutions fait le bilan des prix hôteliers pour l'année 2016. Si Paris est toujours à la peine, les tarifs des établissements de province reprennent des couleurs. Au niveau mondial, New York reste la ville ayant les prix hôteliers les plus élevés.



Les tarifs hoteliers parisiens ont chuté en 2016
Les tarifs hoteliers parisiens ont chuté en 2016
Le repli du ADR (Average Daily Rate) enregistré à Paris en 2015 avec un Tarif Moyen Journalier à 138€ (-0.7%), s'est amplifié. Les hôtels parisiens finissent l'année 2016 avec un recul encore plus marqué:-4.3% - 132€. HRS Global Hotel Solutions explique que "Différentes raisons, notamment conjoncturelles, peuvent expliquer ce recul amorcé depuis plusieurs mois : un contexte sécuritaire qui impacte négativement l’attractivité de la capitale, des événements majeurs non reconduits en 2016 (COP21, Batimat...) ou ayant enregistré des performances en deçà des attentes côté hôteliers (Salon de l’Automobile)". En outre, le secteur hôtelier de la capitale a dû baisser ses prix pour faire face à la concurrence de l’hébergement alternatif et à l’émergence de nouvelles destinations.

Paris souffre tandis que l’hôtellerie de province reprend des couleurs. Si les prix stagnent à Bordeaux, Grenoble et Nice, d’autres grandes villes françaises ont vu leur tarif moyen journalier progresser, notamment Lille (+7.2% ; 104€), Marseille (+4.5% ; 93€), Nantes (+4.4% ; 95€) et Lyon (+2.8% ; 109€).

Europe : des tendances opposées
Dans l’ensemble des pays nordiques, le tarif moyen d’une chambre a augmenté de manière significative en 2016 : Oslo (+ 44.1 ; 170€), Stockholm (+10.4% ; 148€), Helsinki (+9.2% ; 131€), Copenhague (+7.6% ; 155€). Les grandes villes espagnoles comme Barcelone (+4.4% ; 118€) et Madrid (+3.2% ; 98€) maintiennent leur dynamique. Prague (+5.6% ; 75€), Budapest (+3.8€ ; 81€) et Vienne (+2.2% ; 95€) font de même. Des destinations à surveiller pour les acheteurs.

A contrario, certaines grandes villes du continent européen affichent des indicateurs en nette baisse pour des motifs à priori très différents : géopolitiques pour Moscou (-6.5% ; 87€) et Istanbul (-17.6% ; 75€) dont les tarifs s’enlisent depuis de nombreux mois ; calendrier pour Milan (-10.9% ; 115€) avec le contrecoup de l’Exposition Universelle 2015 ; sécurité pour Paris (- 4,3% ; 132) et Bruxelles. On notera aussi la baisse tarifaire (bienvenue pour les acheteurs) à Londres (-9% ; 172€). Enfin, Zurich reste la ville la plus chère du continent européen (174€).

New York, médaille d’or de la ville la plus chère du monde
Avec une chambre au tarif journalier moyen de 241€, New York reste la ville la plus onéreuse du monde, et cela malgré une pression à la baisse (-8.7%). Washington (+6.3% ; 219€) et Tokyo (-11.7% ; 191€) complètent le trio de tête. A noter, la légère baisse tarifaire des deux principales villes chinoises, Pékin (-8% ; 81€) et Shanghai (-2.2% ; 88€) comme celle plus marquée de Rio (-19.9% ; 121€), conséquence possible des difficultés actuelles de l’économie brésilienne.