Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Baromètre In Extenso-Deloitte : un mois de mars plutôt positif


Le secteur hôtelier français commence à reprendre des couleurs. Le baromètre In Extenso-Deloitte montre que les résultats du mois de mars sont dans l’ensemble positifs. La province - et en particulier la Côte d’Azur - confirme un bon début 2016, l’hôtellerie de luxe en tête. Les performances des établissements parisiens et franciliens restent en retrait mais dans des proportions plus mesurées.



Le secteur hôtelier français, fortement impacté par les attentats de janvier et novembre 2015, présente des signes encourageants de reprise en mars. Le Baromètre In Extenso-Deloitte indique: "Il est trop tôt pour se réjouir, les indicateurs ne sont pas encore au vert pour Paris et la Région Île-de-France. Mais après des chutes très marquées depuis le mois de décembre, enregistrer des reculs de RevPAR inférieurs à 10% sur le mois de Mars pourrait presque laisser entrevoir une forme d’espoir". Les taux d’occupation des adresses franciliennes sont dans l’ensemble au-delà de 70% et les Boutique Hôtels dans la catégorie haut de gamme voient leur fréquentation progresser de 1,1%.

En province : des performances toujours positives
Sur le reste du territoire, la tendance des deux premiers mois de l’année se confirme avec des augmentations importantes. Par exemple, la catégorie luxe affiche un RevPAR en hausse de 28,9% en Province, et de 20,9% sur la Côte d’Azur. "Sur ces zones, l’ensemble des catégories terminent le mois de mars en progression sensible, là-encore en comparaison avec mars 2015, positif", ajoute l'étude.

Après de longs mois en retrait, la catégorie super-économique redresse la tête avec une progression conjointe de la fréquentation (+1,6%) et du prix moyen (+0,8%). Le baromètre conclut: "Nous ne pouvons bien entendu pas encore y voir une inversion de tendance mais, même ponctuellement, cette note positive reste une bonne nouvelle".