Biométrie : l’UE souhaite récolter les données de 350 millions de personnes

Le Parlement Européen a voté pour la création du Common Identity Repository (CIR). Une base de données biométriques qui contiendra les données de plus de 350 millions de personnes.

L'objectif : facilité les contrôles aux frontières. Selon Tom.travel, ce nouveau dispositif permettra l’interconnexion entre les systèmes de contrôles aux frontières. Au total, le fichier réunira les identités de plus de 350 millions de personnes.

Le vote a eu lieu lundi 15 avril. Les règles du CIR en matière de contrôle des frontières et des visas ont été adoptées avec 511 voix pour et 123 contre pour neuf abstentions. La législation du CIR en matière de coopération policière et judiciaire, d'asile et de migration a quant à elle été approuvée avec 510 pour et 130 contre, et neuf abstentions. « Les systèmes couverts par les nouvelles règles comprennent le système d'information Schengen, Eurodac, le système d'information sur les visas (VIS) et trois nouveaux systèmes : le système européen du casier judiciaire des ressortissants de pays tiers (ECRIS-TCN), le système d'entrée / sortie (EES) et le système européen d’information et d’autorisation de voyage (ETIAS) », ont déclaré des responsables de l’UE la semaine dernière.