Bordeaux accueille une nouvelle compagnie aérienne, JetKey

Faut-il être fou pour lancer une nouvelle compagnie aérienne à Bordeaux ? "Certainement pas", sourit Antoine Lhermitte qui vient de créer JetKey, une structure entièrement tournée vers l’aviation d’affaires dont le maître mot est : "Service aux entreprises".

Pour Antoine Lhermitte, il y a sur Bordeaux "une réelle clientèle pour l’aviation d’affaires. Le marché est là et notre mission est de répondre à tous ceux qui veulent disposer à tout moment d’un appareil prêt à décoller pour des besoins privés ou professionnels". Ce constat, le jeune créateur l’a fait en préparant pendant des mois son offre commerciale sur la Gironde voire l’Aquitaine.

Une fois obtenu le CTA (certificat de transporteur aérien délivré par la direction générale de l’aviation civile Française), la compagnie a travaillé son offre commerciale et tarifaire. "Nous sommes capables d’être opérationnels très rapidement, à des prix compétitifs, pour des clients qui veulent s’affranchis de vols réguliers, aux horaires mal programmés ou aux destinations non desservies en vol direct que ce soit sur Paris ou en Europe", explique Antoine Lhermitte. Et pour réussir son pari, il a fait le choix du Phenom 300, un bi réacteur qui peut transporter jusqu’à 7 passagers avec un rayon d’action de 3700 km. "Nous pouvons ainsi répondre à la plupart des déplacements européens mais également à des vols vers l’Afrique du Nord ou la Russie", explique Antoine qui a également travaillé l’accueil et le catering à bord : cannelés, foie gras, sélection de grands vins… Bordeaux oblige !

Au-delà de la technique aérienne, JetKey a peaufiné son offre commerciale même si l’équipe ne veut pas parler d’un simple tarif horaire: "Nous avons décidé de nous adapter aux demandes sans forcément les tarifer à l’heure. On attend beaucoup de souplesse de l’aviation d’affaires, y compris dans les prix". Il y a néanmoins une base et à l’instar de ses concurrents, JetKey tourne autour de 2700 à 3500 € l’heure de vol selon les destinations. Mais au-delà, la compagnie veut fidéliser ses clients et proposer un tarif fixe et garanti sur les vols fréquents. "Nous travaillons avec les entreprises de la région, y compris avec celles de Toulouse pour qui l’aviation d’affaires est la seule solution pour rejoindre des aéroports moins fréquentés".