Brexit : « Leave » contre « Remain » aujourd’hui au Royaume-Uni et une provoc de O’Leary !

C’est ce jeudi que le Royaume-Uni se rend aux urnes pour le referendum sur le maintien ou non dans l’Union européenne, le fameux Brexit. De nombreuses personnalités économiques ont pris part au débat. Ryanair est intervenu jeudi en promettant de récompenser dès vendredi les électeurs par les plus belles promos jamais vues en cas de Oui au maintien dans l’UE.

Ryanair a alimenté la controverse dans le débat référendaire en promettant : "Si la Grande-Bretagne vote pour y rester, Ryanair fera vendredi sa meilleure offre jamais vue pour les personnes qui veulent aller visiter l'Europe" par la voix de son toujours provocateur Michael O'Leary, directeur général de la compagnie aérienne irlandaise. Il a précisé que son offre était particulièrement destinée à MM Johnson, Farage et Gove, "Des gens qui ne savent vraiment pas grand-chose sur l'Europe et qui ont besoin de passer plus de temps à l'étranger ".

En exclusivité pour The Independent, M. O'Leary a précisé : "Nous n’aurions pas atteint la taille que nous avons sans l'Europe, le marché unique et de la déréglementation. Les prix bas ont été permis par le marché unique. Qu'est-ce que Boris [Johnson] et Michael Gove peuvent bien vouloir à nous faire revenir à une Europe de l’époque où British Airways faisaient payer £ 800 et seuls les riches pouvaient se permettre de voler".

Le mois dernier, Ryanair a été soumise à des contrôles de la police britannique de la concurrence après une précédente offre baptisée "Brexit spécial" qui a invité pour 19,99€ les résidents britanniques d'Outre-Manche à rentrer à la maison pour voter"Rester" au référendum. Le directeur de la campagne "Vote Leave", Dominic Cummings, avait alors estimé que cette offre était de la corruption parce qu'elle consistait à offrir un rabais aux passagers "dans le seul but de veiller à ce qu'ils votent, et un vote pour rester dans l'Union européenne."

M. O'Leary a d’ores et déjà rejeté les éventuelles objections à sa nouvelle offre en soulignant que vendredi, le référendum serait terminé.
Et que les sièges bon marché seraient disponibles pour tous les éléecteurs, qu'ils aient voté pour ou contre le maintien dans l'UE.