Chez British Airways, les hommes n’ont pas la droit de s’asseoir à côté d’enfants voyageant seuls

Tous suspects ? Triste aspect de la politique de sécurité des voyageurs de British Airways, un passager luxembourgeois a été prié de changer de place pour ne pas se trouver assis à côté d’un enfant voyageant seul. Humilié par ces soupçons lubriques, l’homme a été dédommagé par la compagnie.

L’équipage d’un vol British Airways reliant Londres au Luxembourg aurait exorté Mirko Fischer, un voyageurs luxembourgeois de 33 ans, à changer de place avec sa femme afin de ne plus se trouver assis à côté d’un jeune garçon qu’il ne connaissait pas, selon une information révélée par la BBC. L’homme avait dans un premier temps interverti son siège avec celui de sa femme qui, enceinte, souhaitait être assise côté couloir. Le personnel navigant, appliquant une consigne interdisant aux adultes masculins de se retrouver sur le siège voisin d’enfants voyageant seuls, l’a prié de reprendre sa place initiale. Humilié par cette suspicion sous-jacente, l’homme a porté l’affaire devant les tribunaux, accusant la compagnie de harcèlement et de discrimination. British Airways a présenté ses excuses au voyageur d’affaires, et a conclu un arrangement à l’amiable avec dédommagement à la clé.
Si la compagnie n’a pas reconnu l’aspect discriminatoire de sa politique (qui ne concerne que les hommes), elle a annoncé avoir entamé une procédure de révision de cette règle.