Comment Facebook a perdu les jeunes

Doit-on voir Facebook comme le réseau social des « vieux », des plus de 25 ans qui savent maitriser (plus ou moins bien) leur communication personnelle? C’est un peu l’idée de ce papier publié dans le Huffington Post.

Et l'auteur (Grégory Raymond ) de préciser d’emblée «La tyrannie du cool, c'est la maladie dont souffre le réseau social pour son entrée dans l'âge adulte. Réunissant toujours plus de personnes, Facebook est rentré dans le rang et se dissocie malgré lui de son identité désinvolte. Aujourd'hui tout le monde est sur Facebook: parents, enfants de la famille, collègues... Terminé le temps où l'on pouvait encore se gausser de nos photos ridicules qui fleurissaient sur le réseau. On maîtrise davantage nos contenus: l'image qui y est renvoyée est publique, notamment depuis que ses services forcent les utilisateurs à s'inscrire sous leur vrai nom».

Lire la suite sur le site