Comment la France est en train de tuer le TGV

Si le Président de la SNCF peut souffler sur le dossier de la grève, il est toujours sous contrainte pour la dette de l’organisme qu’il préside. Et Les Echos publient aujourd’hui leur explication. Selon le journal économique, le moteur traditionnel des profits de la SNCF est en voie d’asphyxie car il est pris dans une […]

Si le Président de la SNCF peut souffler sur le dossier de la grève, il est toujours sous contrainte pour la dette de l'organisme qu'il préside. Et Les Echos publient aujourd'hui leur explication. Selon le journal économique, le moteur traditionnel des profits de la SNCF est en voie d'asphyxie car il est pris dans une spirale mortifère qui est paradoxalement née de l'engouement qu'il suscite. Le principal problème vient de la construction de lignes dédiées à la très grande vitesse, qui s'est peu à peu affranchie de toute rationalité économique!