Confirmation : le Wifi gratuit arrive à la RATP

A l'image de bien d'autres métros dans le monde et comme annoncé hier, celui de Paris devrait enfin s'ouvrir au Wifi. Rien de bien révolutionnaire à en croire les premières informations. : 47 hotspots principalement installés sur les quais ou dans les gares. 21 seulement de ces points d'accès seront souterrains. Pour l'heure, ni les tunnels ni les couloirs ne seront dotés du sans-fil. Une avancée timide vers la numérisation du métro parisien ? "Plutôt une expérience", aime t-on dire à la RATP.

Confirmation : le Wifi gratuit arrive à la RATP
Bataille d'opérateurs non aboutie ou manque de moyens financiers ? Difficile de comprendre la stratégie de la RATP sur le sujet. D'autant que le choix de l'opérateur Gowex, révélé par la Tribune, est peu compréhensible alors que plusieurs fournisseurs francophones, comme SFR ou Orange, auraient pu proposer des solutions fiables, existantes et déjà testées sur le terrain. Certes, la mise en place prévue entre la fin juin et le début septembre promis par l'opérateur retenu est un atout. Selon les Echos, la société espagnole va brider le débit à 512 Ko et proposera de la publicité aux utilisateurs qui n'auront pas choisi de s'abonner à une offre payante. Pour les autres, les abonnés, aucune information sur le débit et les prix mais Gowex assure que son expérience (300 000 hotspots dans le monde) lui permet de proposer des offres commerciales très compétitives. Autre sujet d'interrogation, le déploiement total de l'offre. Pour l'instant il n'est pas prévu mais ne devrait pas intervenir avant 2014 au mieux sauf si le public plébiscite le système et fait pression sur Gowex pour aller plus vite dans l'installation des bornes implantées par Naxos, l'opérateur de la RATP.