Créateur de haut vol

Jacques Pierrejean. Si certains pensent ne pas connaître ce créateur, ils en connaissent sûrement le travail sans le savoir. Les voyageurs qui ont volé en Business ou First sur les compagnies aériennes les plus connues, se sont probablement déjà assis sur ses créations. Jacques Pierrejean est celui qui habille les cabines des avions, du plancher au plafond en passant par les sièges et équipements de confort en tout genre. Son métier : Aircraft Designer. Il est aujourd’hui à la tête du bureau d’étude Pierrejean Design Studio, actuellement à l'oeuvre sur l'ensemble de la cabine de l'A380 de la compagnie Emirates attendu pour cet été. Rencontre avec le numéro un de la profession.

Créateur de haut vol
Déplacements Pros : Votre métier en quelques mots ?
Jacques Pierrejean : Je suis architecte d’intérieur. Mon métier est de conceptualiser l’intérieur d’un avion comme un architecte traditionnel le fait dans le domaine du bâtiment. Je travaille aussi bien pour des compagnies aériennes que pour l’aviation privée, également sur des hélicoptères et sur des bateaux. Je suis amené à intervenir sur tout le processus de conception de la cabine à partir d’une carlingue vide, ou sur un élément en particulier.
Déplacements Pros : Comment en êtes-vous arrivé là ?
J. P : J’étais un architecte traditionnel, quand au début des années quatre-vingt, je me suis rendu compte, en observant les cabines d’avions et d’hélicoptères, que certaines choses pouvaient être améliorées. J’ai ensuite eu la chance de rencontrer deux personnes, sensibles aux remarques que je faisais sur le sujet, qui m’ont permis de faire la connaissance de Serge Dassault. Il m’a autorisé à me balader dans les hangars pendant un mois pour que j’observe les méthodes d’aménagement et que je lui propose autre chose. Parce qu’à l’époque, personne n’était entièrement affecté à cette tâche. Les ingénieurs qui travaillaient sur les carlingues assuraient également l’aménagement intérieur, mais sans spécialisation dans le domaine. J’ai donc commencer a travaillé pour Dassault, sur des jets privés et des hélicoptères.

Déplacements Pros : Comment faîtes vous pour rendre une cabine aussi agréable que possible pour le passager ?
J.P : Il faut que le passager s’y sente bien, et surtout en confiance. La plupart des clients particuliers pour lesquels je réalise l’intérieur d’appareils privés sont des personnes qui n’aiment pas l’avion, ou qui en ont peur. Il y a plusieurs façons de lutter contre ça. D’abord en exploitant au mieux l’espace pour atténuer le sentiment d’enfermement, ensuite en travaillant sur les cycles naturels de l’être humain. Nous travaillons beaucoup sur la lumière pour recréer artificiellement l’horloge biologique, et tous les autres équipements découlent de ça. Par exemple, pendant un vol commercial, la lumière est intense, la période est propice au travail, ainsi interviennent les équipements type liseuse ou tablette. La lumière s’adoucit, il est temps de se détendre et ainsi viennent les équipements de loisirs comme l’écran multimédia. La lumière va ensuite diminuer presque jusqu’à l'extinction totale des feux : il est temps de dormir et ainsi entrent en scène les équipements du siège, son inclinaison et son confort.

Déplacements Pros : Les contraintes et difficultés que vous rencontrez ?
J.P : Les contraintes techniques sont énormes parce que nous créons absolument tout ce qui est dans l’avion. Si l’on doit installer une petite lampe, on ne l’achète pas dans le commerce, on doit la réaliser nous même pour avoir un produit aux normes. Chaque élément de la cabine, du tissu des sièges aux encres utilisées pour la déco, tous doivent passer une batterie de tests et de contrôles anti-feu et autres, sans parler des contraintes liées au poids. Les plus grosses difficultés que nous rencontrons sont toujours sur des détails quotidiens, et interviennent en raison du nombre de nos interlocuteurs : la compagnie, le constructeur et les prestataires.
Déplacements Pros : Des projets sur l’A380 ?
J.P : Je suis actuellement à l’œuvre pour décrocher le design de la cabine d’un A380 VIP pour un prince arabe. Près de 300 m² de surface à aménager grand luxe, mais la compétition est rude, le client aussi, je ne sais pas si j’irai jusqu’au bout.

Déplacements Pros : Vous avez travaillé pour un certain nombre de personnalités comme Jacques Chirac, le Roi Juan Carlos, Moubarak ou Berlusconi. Avez-vous déjà fait face à des demandes incongrues ?
J.P : Oui, une personnalité m’a déjà demandé d’installer des toilettes dans un hélicoptère. Le projet n’a jamais vu le jour pour d’autres raisons mais j’avoue que je ne sais pas trop comment je m’y serais pris. Autre anecdote, nous avons un jour conçu un siège spécialement pour la femme d’un Président de la République afin que son chignon puisse s’intégrer confortablement dans l’appui-tête.

Déplacements Pros : La place du secteur naval dans tout ça ?
J.P : Après avoir travaillé près de vingt-cinq ans sur des Falcon et des avions de ligne, j’aimerais passer plus de temps sur les bateaux, d’autant que les contraintes techniques et de réglementation sont bien moindres. Le plaisir sur un bateau, c’est que je m’occupe non seulement de l’intérieur mais aussi de l’extérieur, des différents ponts, de tout ce qui ne fait pas fonctionner ou flotter le bâtiment. Cela dit, je souhaite vivement développer mon travail avec les compagnies aériennes, notamment celle avec qui je ne collabore pas encore.