Crise du B737 Max : Ryanair pourrait fermer temporairement des bases l’an prochain

p.p1 {margin: 0.0px 0.0px 0.0px 0.0px; font: 12.0px ‘Times New Roman’; color: #000000; -webkit-text-stroke: #000000; background-color: #ffffff} p.p2 {margin: 0.0px 0.0px 0.0px 0.0px; font: 12.0px ‘Times New Roman’; color: #000000; -webkit-text-stroke: #000000; background-color: #ffffff; min-height: 15.0px} span.s1 {font-kerning: none} La compagnie aérienne affirme que les retards dans la livraison du Boeing 737 Max pourraient avoir […]

p.p1 {margin: 0.0px 0.0px 0.0px 0.0px; font: 12.0px 'Times New Roman'; color: #000000; -webkit-text-stroke: #000000; background-color: #ffffff} p.p2 {margin: 0.0px 0.0px 0.0px 0.0px; font: 12.0px 'Times New Roman'; color: #000000; -webkit-text-stroke: #000000; background-color: #ffffff; min-height: 15.0px} span.s1 {font-kerning: none}

La compagnie aérienne affirme que les retards dans la livraison du Boeing 737 Max pourraient avoir un impact sur les activités de l'été 2020. La compagnie pourrait fermer des bases et proposer des congés sans solde aux pilotes en raison des retards dans la livraison de nouveaux appareils. L'avertissement est sérieux. C'est la directeur de l'exploitation de la compagnie, Peter Bellew (qui quittera son poste en fin d'année), qui l'affirme. Dans une lettre envoyée aux pilotes il explique que Ryanair fait face à des "défis majeurs" avec le retard dans la livraison du nouveau Boeing 737 Max, ce qui réduira sa flotte hivernale et pourrait avoir un impact sur l'été prochain.

 

Ces problèmes pourraient nécessiter une réduction des effectifs de certaines bases et/ou des fermetures cet hiver et l'été prochain, selon la date de début des livraisons du Boeing 737 Max. Ryanair devait recevoir 50 Boeing 737 Max au cours des derniers mois de cette année et du premier trimestre de 2020.