Dernier round pour Notre-Dame des Landes

La CCI des Pays de la Loire lance ses dernières forces dans la bataille pour la création de l’aéroport Notre-Dame des Landes. Le rapport final des médiateurs doit être rendu le 1er décembre, pour une décision gouvernementale d'ici la fin de l'année.

Après des mois de silence, les partisans de l’aéroport Notre-Dame des Landes ont procédé au "démontage" symbolique de l’aéroport de Nantes-Atlantique le week-end dernier et, dans la foulée, la CCI a transmis aux médiateurs nommés par le ministre de la Transition écologique une actualisation de l’étude juridique sur l’extension de l’aéroport existant.

Cette étude, réalisée par la cabinet Ernst & Young, prend en compte l’évolution de la réglementation environnementale. Et, selon le président de la CCI régionale Jean-François Gendron, écarte de fait la possibilité d’étendre la plateforme existante : "C’est une étude sérieuse, faite par un cabinet indépendant, qui permet de clôturer le dossier d’extension éventuelle de l’aéroport actuel, d’une façon claire, nette et précise, à cause des nouvelles lois et du temps que cela prendrait : plus de dix ans pour éventuellement avoir la possibilité de faire une extension. Parce qu’il faudrait refaire une enquête publique, parce que nous aurions un débat sans doute acharné aussi sur le sujet, alors que nous allons dépasser les cinq millions de passagers cette année. Comment faisons-nous pendant ces dix ans, pour continuer d’assurer les déplacements des citoyens, et le développement économique des entreprises ? ".

Les médiateurs doivent remettre leur copie le 1er décembre.