Des employés de la SNCF dénonce le « racisme ordinaire »

Le collectif «Droit à la différence, liberté, égalité, discriminés» a été créé dans l’Oise. Il réunit plusieurs employés de la SNCF qui souhaitent dénoncer «le racisme ordinaire» dans leur environnement professionnel. Plusieurs d’entre eux ont témoigné dans les colonnes du Courrier Picard le 17 octobre 2013. Ils se disent victimes de brimades et d’insultes de […]

Le collectif «Droit à la différence, liberté, égalité, discriminés» a été créé dans l’Oise. Il réunit plusieurs employés de la SNCF qui souhaitent dénoncer «le racisme ordinaire» dans leur environnement professionnel. Plusieurs d’entre eux ont témoigné dans les colonnes du Courrier Picard le 17 octobre 2013. Ils se disent victimes de brimades et d’insultes de certains de leurs collègues ou de leurs supérieurs à cause de leurs origines. Ils se plaignent également de l’inaction de la SNCF face à cette situation. Depuis la création de l’organisation et la mise en place de ses diverses opérations de communication, plusieurs membres ont obtenu des indemnisations de leur direction sous réserve de garder le silence. «Ce protocole montre bien que la SNCF reconnaît les faits et qu'il y a donc des victimes», confie Alain Ngamukol au journal picard.