EVP Labs : le transport, outil essentiel du déplacement professionnel

Les Labs de l’EVP ont eu lieu les 18 & 19 Novembre dernier, dans le cadre du salon organisé par American Express Voyage d'Affaires. L'occasion pour les étudiants de l’ESCAET (Ecole Supérieure de Commerce et d’Administration des Entreprises du Tourisme) d'animer quatre tables rondes sur les thématiques du voyage d'affaires. Voici le compte rendu de la première, consacrée aux transports.

Cette première table ronde aura notamment attiré différentes personnalités (fournisseurs et entreprises clientes) afin de débattre autour de trois problématiques actuelles, d’en tirer des bonnes pratiques mais également d’anticiper les évolutions futures de l’industrie du Business Travel.

Dans un premier temps, les participants ont tenté d’apporter des réponses à la question : le modèle low cost ou value cost est-il une alternative fiable à intégrer dans une politique voyages ? Une chose est sûre, le low cost est aujourd’hui devenu incontournable pour la majeure partie des entreprises. Si l’offre et les services se sont considérablement développés, le low cost n’est néanmoins pas une réponse unique et adaptable à toute typologie d’entreprises, notamment en terme de fréquences et d’horaires. Du côté entreprises, on attend beaucoup en terme de négociations avec cet acteur. Un important travail reste également à fournir afin de changer l’image parfois négative que peuvent en avoir les collaborateurs.

Par la suite, le travail s’est poursuivi autour de la problématique suivante : Comment allier techniques de Best Buy et tarifs négociés afin de mettre en place une politique voyages pertinente ? Le Best Buy est aujourd’hui un levier qui se développe de plus en plus en entreprise comme l’a souligné le Baromètre plus tôt dans la matinée. Toutefois, il est difficile d’obtenir une visibilité efficiente sur le ROI relatif à cette pratique; celle-ci demandant un investissement humain important en matière de reporting et ne prenant pas en compte le coût global du déplacement (ancillary services, taux de modification/annulation). Pour certains, il apparaît plus pertinent de continuer à avoir recours aux tarifs négociés tout en travaillant sur l’achat d’abonnements appuyé par le pilotage de la TMC.

Enfin le dernier point abordé concerne la façon dont les entreprises clientes peuvent faire face aux stratégies de Revenue Management appliquées par les transporteurs. On aura pu constaté que le point essentiel sur lequel il faut travailler est le reporting car dans l’absolu, on ne peut pas véritablement contourner ces techniques hormis en négociant des tarifs fixes (ceci n’étant pas une pratique répandue). Tout est donc affaire d’analyse en amont de la négociation (top routes, classes de réservation, services annexes). Il faut avant tout travailler sur l’humain dans la mesure où éduquer son collaborateur à anticiper sa réservation constitue le meilleur moyen d’obtenir le meilleur tarif. Le Change Management est donc un levier essentiel à mettre en œuvre en entreprise cliente afin d’optimiser au mieux son budget voyages.

En définitive, le transport bien qu’étant le budget le plus optimisé, celui-ci reste évolutif et complexe et suscite encore de nombreuses interrogations parmi les acteurs de l’industrie.

Ce texte est rédigé par Laura Demontoux et Julie Panadero,
étudiantes en MBA2 Spécialisé International Travel Management, Filière Corporate Travel.