Easyjet, le social va-t-il bousculer le low cost ?

Jusqu'alors plutôt discrètes, même si parfois elles pénalisaient ou retardaient les appareils, les revendications sociales du personnel d'Easyjet rejaillissent aujourd'hui au grand jour. Première manifestation de mécontentement, à Berlin, où le personnel réclame la reconnaissance d’un comité d'entreprise. Résultat concret de cette mauvaise humeur : sept vols ont été annulés ce jeudi.

Si ce mouvement de grève est l'un des tous premiers fortement médiatisés, il n'empêche que pour le personnel au sol, comme pour le personnel navigant, « il est grand temps désormais qu’Easyjet prenne en compte les revendications salariales et sociales souvent balayées d'un revers de main par la compagnie ». À mots couverts, le personnel français se dit prêt à suivre un mouvement de grève européen qui définirait clairement les contours des prochaines négociations salariales ainsi que les évolutions des contrats de travail qui restent encore flous dans certains pays.
En France, en janvier dernier, Easyjet a comparu devant le tribunal correctionnel de Créteil pour ne pas avoir déclaré entre juin 2003 et décembre 2006 la quasi-totalité des salariés de son escale d'Orly. Une situation corrigée dès 2006. Le jugement est toujours en délibéré.