Feu le papier

L’association du transport aérien international a annoncé la fin du billet papier. Son objectif est d’atteindre un taux d’émission de 100% de billets électroniques au 1er juin 2008.

Feu le papier
La billetterie électronique est le projet phare du programme Symplifying the Business de l’IATA. Il pourrait faire économiser plus de trois milliards de dollars par ans au secteur, le coût d’émission d’un billet papier s’élèvant à 10 dollars contre un dollar pour un billet électronique. Lorsque le projet fut lancé, en juin 2004, seulement 18% des billets émis dans le monde étaient électroniques, ils sont aujourd’hui plus de 93%. A cette même date, près de 28 millions de billets papiers étaient émis chaque mois, un chiffre passé récemment sous la barre des trois millions.

Quelques difficultés demeurent, la pénétration de la billetterie électronique est de seulement 83% en Afrique et de 84% dans les pays du Moyen Orient et de l’Afrique du Nord. Le plus grand problème vient de la Russie et de ses pays satellites, où le taux se situe à seulement 54% en raison du lancement tardif de la conversion, le gouvernement devant changer la législation pour permettre l’émission des billets électroniques.

Le programme a été lancé avec cinq projets : les cartes d’embarquement à code-barres, la généralisation de l’utilisation des bornes en libre-service, la radio-identification pour l’aviation et la billetterie électronique ainsi que l’e-fret pour faire économiser 6,5 milliards de dollars par an au secteur. Il a été étendu pour inclure le projet visant à développer les services en libre-service, baptisé FastTravel, ainsi qu’un programme pour améliorer le traitement des bagages.