Flixtrain veut concurrencer la SNCF sur 5 grandes lignes au départ de Paris

Flixbus, qui exploite déjà plusieurs lignes de cars longue distance en France, veut maintenant faire circuler ses trains sur le réseau ferré français.

p.p1 {margin: 0.0px 0.0px 0.0px 0.0px; font: 12.0px Arial; color: #000000} p.p2 {margin: 0.0px 0.0px 0.0px 0.0px; font: 12.0px Arial; min-height: 14.0px} p.p3 {margin: 0.0px 0.0px 6.0px 0.0px; font: 12.0px Arial; color: #000000} p.p4 {margin: 0.0px 0.0px 0.0px 0.0px; font: 12.0px 'Times New Roman'; min-height: 15.0px} span.s1 {font-kerning: none} span.s2 {color: #000000}

Dans la perspective de l’ouverture à la concurrence des grandes lignes ferroviaires de transport de voyageurs, Flixtrain envisage de lancer, à partir de la fin 2020, cinq liaisons entre Paris-Nord et Bruxelles-Nord, Paris-Bercy et Lyon-Perrache, Paris-Bercy – Nice (en horaires de nuit), Paris-Bercy – Toulouse et Paris-Austerlitz – Bordeaux.


"Nous avons choisi ces lignes, toutes au départ de Paris, car elles desservent des grandes villes avec énormément de flux. En proposant une offre différenciée, nous pourrons générer un surcroît de trafic", explique Yvan Lefranc-Morin, le directeur général France de Flixbus à nos confrères de La Lettre du Cheminot. "Notre modèle nous permettra d’offrir des tarifs très compétitifs avec un service de qualité : nous équiperons les trains en Wi-Fi, prises électriques et possibilités de divertissement comme c’est le cas à bord de nos cars", poursuit-il.

Toutefois, ajoute le dirigeant, pour l’heure, ce n’est encore qu’une déclaration d’intention. "Nous nous conformons au calendrier pour pouvoir lancer éventuellement nos lignes dans 18 mois", précise-t-il. "Maintenant, il faut qu’on discute avec SNCF Réseau des créneaux horaires".

 

La décision définitive de lancer, ou pas, ces lignes pourrait être prise "idéalement" à la fin de cette année.