François Hollande peut-il bousculer le voyage d’affaires ?

Seul candidat a avoir mis en place une cellule "tourisme", dirigée par Rachid Temal - ex Syndicat National des Agences de voyage et CRT Ile de France - le nouveau Président de la République François Hollande s'est toujours dit "concerné par le tourisme et ses variantes". Patron d'un département, la Corrèze, qui vient de mettre en place un schéma touristique ambitieux, il a toujours affirmé qu'il était "essentiel d'aider les entreprises à se développer à l'export et faciliter les relations internationales".

François Hollande peut-il bousculer le voyage d'affaires ?
Interrogé par la GBTA, il a été le seul candidat à considérer que le sujet était important mais qu'il dépendait plus du travail ministériel que d'une intervention présidentielle. Des engagements ont été pris, en particulier pour l'hôtellerie et le ferroviaire. Pour l'heure, et compte tenu des élections législatives proches, il paraît difficile de considérer que le voyage d'affaires sera un sujet considéré comme prioritaire. La nomination du prochain gouvernement permettra sans doute de connaître, avec le Ministre des Transports et peut-être un Ministère plein du tourisme, les orientations du nouveau Président.