Guyane : les vols suspendus sur l’aéroport Félix-Eboué de Cayenne

Depuis plusieurs semaines, les protestations se multiplient en Guyane pour dénoncer l'insécurité qui règne dans le département d'Outre-Mer. En parallèle, plusieurs secteurs comme le transport, l'agriculture ou encore EDF font grève et bloquent des axes routiers vitaux depuis lundi. Cette situation de plus en plus tendue impacte désormais le trafic aérien. Le vol Paris – Cayenne d'Air France a dû faire demi-tour le jeudi 23 mars et l'escale du Paris-Pointe à Pitre d'Air Caraïbes a été supprimée car l'aéroport ne peut plus accueillir les gros porteurs.

Le vol AF852 Paris – Cayenne du 23 mars d'Air France a fait demi-tour après 4 heures de vol car il n'avait plus l'autorisation de se poser sur l’aéroport Félix Eboué. Selon Outre-Mer 1er, les gros porteurs ne peuvent plus atterrir sur la plate-forme jusqu'à nouvel ordre à cause des manifestations organisées à proximité. En outre, les blocages des manifestants rendent l'accès à l'installation difficile aussi bien pour les passages que les employés.

La compagnie propose donc aux passagers voyageant entre le 24 et le 28 mars de et vers Cayenne de reporter leur voyage.

De son côté, Air Caraïbes qui assure une liaison Paris - Pointe-à-Pitre - Cayenne, n'a pas fait d'escale en Guyane, le 23 mars.

Il est conseillé aux voyageurs d'affaires de suivre la situation sociale dans le département ainsi que le statut de leur vol avant leur déplacement professionnel.

La ministre des Outre-Mer demande la levée des blocages
En visite à La Réunion le 23 mars 2017, la ministre des Outre-Mer, Ericka Bareigts a demandé aux grévistes et manifestants de stopper les blocages en place depuis 3 jours. Elle a ajouté que des réunions de travail seront organisées à Paris avec les représentants des mouvements. Toutefois, elles ne se tiendront pas avant le mardi 28 mars. Trois thématiques seront abordées : l'économie ; la santé et la sécurité.