Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Hôtellerie : un mois d'août contrasté


Le secteur hôtelier affiche des résultats contrastés au mois d'août, contrastés selon les catégories mais également selon les zones géographiques. Si les voyageurs d'affaires ont vu les prix moyens des établissements «intermédiaires» (Milieu de Gamme, Haut de Gamme) grimper, ils ont pu faire des économies dans les adresses super économiques où le recul de leur REVPAR se confirme. Pour les catégories supérieures, les différences entre les régions sont encore plus marquées.



L'étude mensuelle In Extenso, indique que "La Côte d’Azur affiche sans aucun doute les meilleures performances du territoire". Toutes les catégories voient leurs performances progresser et, à l’instar du mois de Juillet, les catégories supérieures enregistrent les meilleures progressions (+6,5 et 6,8% de hausse de REVPAR pour les catégories Haut de Gamme et Grand Luxe). Ainsi, le région présente une progression du REVPAR de l’ordre de 15% depuis le début de l'année. Le rapport estime que ces résultats «permettront de sécuriser le résultat annuel si la tendance venait à s’inverser».

La région francilienne affichent également des performances satisfaisantes sur les catégories supérieures (+2,7% de REVPAR sur le mois). "Si l’activité de la catégorie Grand Luxe peine en moyenne sur l’ensemble du territoire au mois d’août, c’est essentiellement le fait d’un résultat décevant en Province avec un recul des prix moyens assez sensible (-3,8%) sur le mois". Le constat est en revanche inverse pour les catégories de Milieu de Gamme. En recul sensible sur Paris (-5,9% de TO), cette gamme présente des résultats positifs en Province et sur la Côte d’Azur avec des progressions de REVPAR respectivement de +4% et +1,8%.

En outre, on remarque de belles performances sur les métropoles bordelaise, nancéenne et lyonnaise dans une moindre mesure. En effet toutes catégories confondues, elles confirment des résultats en forte progression depuis le début de l’année.

L'étude conclut : "Mois après mois, l’hôtellerie super économique constate le même phénomène. La fréquentation recule (-2,4% de TO) et l’ajustement tarifaire opéré depuis le début de l’exercice, pour compenser l’effet TVA subit en 2014, ne permet pas de rattraper le recul de la fréquentation. Le REVPAR sur cette catégorie est, à fin Août, en retrait de 0,8%".