Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


In Extenso TCH : fréquentation hôtelière en hausse en février


Selon le Baromètre In Extenso Tourisme, Culture et Hôtellerie sur les performances hôtelières, le secteur a pris des couleurs en février. La fréquentation hôtelière en février 2017 a progressé sur toute la France. Seul le segment Luxe est à la traine.



La fréquentation des hôtels a progressé en février
La fréquentation des hôtels a progressé en février
Tous les segments ont vu leur taux d'occupation progresser en février 2017, à l'exception des hôtels de catégorie Luxe. La fréquentation de ces derniers a reculé de -3,7%, mais la hausse des prix moyens (+2,5%) limite la diminution du chiffre d’affaires hébergement. En outre, la hausse du TO permet aux catégories d’entrée de gamme de compenser une baisse de leur RMC (-0,9% pour le milieu de gamme, -1,7% pour l'Eco et -0,4% pour la Super Eco).

Sur les deux premiers mois de l'année, toutes les catégories affichent des RevPAR (revenu moyen par chambre disponible) en progression, jusqu’à près de 7% pour l’hôtellerie Milieu de Gamme, plus de 6% pour le segment Haut de Gamme. Ces deux gammes affichent cette belle performance grâce à une fréquentation en hausse significative et des RMC (Recette Moyenne par Chambre Louée) maintenus ou en légère progression.

Olivier Petit, associé In Extenso TCH explique : Il est encourageant d’observer que la province commence une nouvelle année de croissance, après 2015 et 2016 qui avaient déjà fortement progressé. Paris se redresse avec des progressions du RevPAR à 2 chiffres, mais à comparer avec la période du creux de cycle. Seule la Côte d’Azur reste convalescente".

Dans le détail, la région parisienne observe un retour de la croissance. Si les prix moyens restent orientés à la baisse, le retour de la fréquentation tire les RevPAR vers le haut, jusqu’à +11,5% pour l’hôtellerie Milieu de Gamme

En revanche, la Côte d’Azur est toujours à la peine. Un recul de l’activité marqué par des baisses sensibles de la fréquentation tirant les RevPAR vers le bas. Pour l’hôtellerie Super Économique sur la Côte d’Azur, après un repli du RevPAR de -5,1% à fin février 2016, c’est une baisse de près de 15% enregistrée sur les deux derniers exercices.

La Province (hors Côte d’Azur)  est toujours dynamique . Les résultats à fin février sont positifs, voire très positifs pour les catégories supérieures (+9% et +10,1% de RevPAR pour l’hôtellerie Luxe et Haut de Gamme).