Internet : le contenu d’une appli mobile sur deux est récupéré par les américains et les britanniques

Les entreprises vont-elles interdire l’utilisation des smartphones d’Apple et de Samsung ? On n’en est pas loin pour les sociétés qui traitent des datas sensibles. Selon le New York Times, dans son édition de lundi «la NSA récupère l’ensemble des données privées gérées par ces applications».

Pour la NSA et la GCHQ (son équivalence britannique) cette information ne concerne pas les citoyens «ordinaires» mais uniquement les personnes mises en surveillance au titre de la sécurité du territoire. Une affirmation rejetée depuis longtemps par Edward Snowden qui a toujours affirmé que ces datas enrichissaient des intérêts économiques privés.

Cet espionnage industriel, contesté par les autorités américaines et anglaises, inquiètent aujourd’hui les européens. Londres est accusé de servir de bras armé à l’espionnage américain. Selon l’observatoire de la sécurité numérique, la France serait particulièrement en retard dans ce domaine. Une entreprise sur 3 pense que sécuriser son outil informatique, suffit à la protéger.