Istanbul, la prudence est recommandée aux voyageurs d’affaires

L’attentat d'Istanbul, qui a fait 39 morts dans la nuit du 31 décembre au 1er janvier, relance les interrogations sur la capacité de la Turquie à garantir la sécurité de ses visiteurs. Si pour beaucoup de sociétés européennes, les déplacements professionnels doivent se limiter au strict nécessaire, les entreprises turques invitent leurs clients à les rencontrer sur place.

Les errances du Président turc, que ce soit dans le dossier Syrien ou sur les Kurdes ont visiblement attisé les tensions ethniques et religieuses dans le pays. Ni Ankara, ni Istanbul ne sont aujourd’hui, malgré d’importantes mesures de sécurité, à l’abri d’attaques terroristes.

Selon la MAE, "Dans le contexte sécuritaire actuel (attentats à Istanbul le 10 décembre et à Kayseri le 17 décembre, et attaque contre l’ambassadeur de la Fédération de Russie à Ankara le 19 décembre), il est recommandé de faire preuve d’une très grande vigilance lors des déplacements, en particulier dans les lieux de forte affluence et les quartiers touristiques, d’éviter les rassemblements et de se tenir à l‘écart des postes de police et de gendarmerie ainsi que des bâtiments officiels qui peuvent constituer des cibles privilégiées. Par ailleurs, les intérêts et les ressortissants français en Turquie peuvent être également pris pour cible".
Les abords immédiats des frontières avec la Syrie et l’Irak sont formellement déconseillés tout comme les départements du Sud et du Sud-est du pays et ce en raison du conflit en Syrie et des affrontements entre les forces de sécurité turques et les militants du PKK, qui peuvent causer des dommages collatéraux.

Face à cette situation, plusieurs mesures de sécurité sont recommandées, à savoir :
- Le choix d’un hôtel international sécurisé est important, même si aujourd’hui la plupart des établissements ont mis en place des contrôles de sécurité à l’entrée (portiques, fouilles…)
- Les sorties nocturnes sont déconseillées dans les lieux très fréquentés (restaurants à la mode, boites de nuit…). Il est préférable d’organiser un diner ou une soirée en suivant les conseils avisés des concierges de son hôtel.
- La sécurisation des itinéraires est recommandée pour aller directement d’un point à un autre, y compris au départ de l’aéroport
- L’accompagnement par un représentant de l’entreprise visitée est un plus à ne pas négliger

Les autorités turques rappellent que les grandes villes ne sont pas en « état de guerre » et qu’il faut raison garder, mais rien n'interdit vigilance et mesures de prévention.