J’ai testé pour vous la cabine Delta One

Delta, première compagnie aérienne américaine transporte chaque année plus de 180 millions de passagers à travers 302 destinations.Lors d’un aller-retour express Paris-Atlanta j'ai pu tester la classe Premium et sa cabine Delta One.

A l'occasion de l'inauguration du terminal biométrique de l'aéroport d'Atlanta, DéplacementsPros a pu tester la cabine premium Delta One du vol retour sur Paris. S’adressant aux personnes qui souhaitent voyager en première classe, cette offre vise une clientèle de voyageurs réguliers et d’affaires.

Un parcours 100% biométrique à Atlanta

A l’aéroport d’Atlanta l’enregistrement se fait au Terminal F, premier terminal biométrique des Etats-Unis. Grâce à cette technologie, le check-in et le passage de la sécurité se font en moins de 20 minutes, sans bagages en soute pour un vol prévu à 16h00. Lors de la montée dans l’avion, chaque passager est invité à se présenter devant un appareil à reconnaissance faciale afin de valider l’identité de chacun. Plus besoin de passeport, ni de carte d’embarquement, les informations ont été collectées lors de l’enregistrement et du passage à la sécurité. Résultat : une réduction drastique du temps d’attente lors de l’embarquement. Pour les passagers de la classe Premium cela ne change pas grand-chose étant donné que ce sont les premiers invités à bord, après les personnes à mobilités réduites.

L’achat d’un billet Delta One donne accès au salon Delta Sky Club qui se trouve au 1er étage du terminal et aux salons Sky Team à l’international. Le lounge est également ouvert aux passagers des compagnies aériennes internationales partenaires de Delta tels que Air France KLM ou bien encore AeroMexico. Là encore, le contrôle d’identité se fait grâce à une borne biométrique qui prélève les empreintes des clients pour confirmer leur identité. A l’intérieur, un buffet composé de mets salés et sucrés et un bar proposant des softs et des boissons alcoolisées. Deux espaces dédiés à la détente offrent une vue imprenable sur le tarmac, lieux idéals pour se reposer et/ou travailler. Le salon est ouvert de 5h à 00h.


Wi-fi et couchette à 180°

A bord du Boeing 777-200, la disposition des cabines est la suivante 1-2-1 dans le sens du vol. Des cloisons séparent les 2 sièges disposés dans l’allée centrale afin que les espaces soient délimités et plus intimistes. Dès l’installation, chaque passager est accueilli par une hôtesse et salué par son nom. Certaines demandent même des nouvelles de clients visiblement grands habitués de la compagnie.

L’espace est plutôt cocooning comprenant le siège (amovible), un repose pied et deux espaces de rangements. Une couette, un oreiller et une trousse de toilette y ont été déposés, ainsi qu’un casque pour avoir accès à l’offre de divertissements via la tablette. A son ouverture, bonne surprise, la trousse de toilette est composée de produits classiques (boules Quies, masque de nuit, chaussettes…) et de produits de beauté de la marque Kiehl’s, une crème hydratante et un baume à lèvre plus exactement, ainsi qu’un gel antibactérien. Une fois installé, le fonctionnement de la cabine est plutôt simple et manque presque un peu de fonctions connectées. Des prises USB et une de 110 Volts sont à disposition pour recharger les appareils électroniques.

Côté films et divertissements en revanche, petite pointe de déception. Le catalogue films/séries sur la tablette est relativement pauvre et très peu de programmes proposent une version française ou avec des sous-titres. Si vous n’êtes pas totalement bilingue, le trajet risque d’être long ou alors misez sur un programme facile à comprendre type blockbuster américain. En revanche, si vous avez un ordinateur ou une tablette le choix est plus large puisque d’autres programmes y sont disponibles lorsque vous vous connectez à la Wi-fi. Dommage que cela ne soit précisé nulle part et découvert par pur hasard ( à 1h30 de l’arrivée).
Delta marque des points avec la mise à disposition de la Wi-fi à bord. Les passagers peuvent choisir la connexion « gratuite » qui comprend la réception et l’envoi de de e-messages (Messenger, Whatsapp...) ou les forfaits payants qui donnent accès à une navigation internet.

Le départ se fait pile à l’heure et sans encombre, par un temps clair sur Atlanta. Pour ces 8h30, les voyageurs auront le droit à un premier repas composé d’un amuse-bouche, une entrée, un plat principal, un dessert, des collations à toute heure et un deuxième repas entrée-plat. Les hôtesses nous délivrent le menu du jour et nous invitent à sélectionner le plat principal de notre dîner parmi 3 choix. Pour l’équipe de DéplacementsPros, ce sera un filet de poulet avec des haricots verts et crème aux épinards. De nombreuses boissons alcoolisées sont également proposées tout au long du vol, ainsi qu’une sélection de vins rouges et blancs choisis tout spécialement pour être dégustés dans les airs. Les mets servis sont de grande qualité et le choix des plats est apprécié : il y en a pour tous les goût, y compris pour les végétariens.

Pour ce vol de nuit (arrivée à 6h à Paris), l’équipage prend soin d’éteindre les lumières dès la fin du premier service afin de laisser les passagers se reposer. Le moment est venu de transformer le siège en lit puisque ce dernier se déplie à 180°. La literie est confortable et il ne faut que quelques minutes pour que la majorité des personnes à bord trouve le sommeil. 1h avant notre atterrissage, les lumières sont rallumées afin que chacun puisse prendre le temps de se réveiller à son rythme.

L’atterrissage à Paris est un peu mouvementé à cause d’une météo capricieuse mais cela ne dure que quelques instants. Dès l’ouverture des portes, les membres de l’équipage ainsi que le pilote viennent nous saluer et nous remercier. A l’arrière, une hôtesse se charge de réveiller les derniers endormis…


Les + :
- La qualité des repas
- La wifi
- Le lit à 180°
- Le service à bord

Les - :
- L'offre de divertissement


Test réalisé par Margot Ladiray