KLM poursuit Schiphol pour les retards enregistrés en mai

Pendant les vacances du mois de mai, de nombreux passagers ont raté leur vol à cause de la lenteur des contrôles de sécurité à l'aéroport d'Amsterdam Schiphol. KLM a perdu plusieurs millions d'euros pendant ces incidents et réclame des compensations à la plate-forme.

Verrions-nous Air France poursuivre Paris Aéroports en justice pour certains retards ? C'est exactement ce qui se passe à Amsterdam car endant la forte influence des vacances du mois de mai, certains passagers ont patienté jusqu'à 3 heures lors des contrôles de sécurité sur l'aéroport. Ces longues attentes les ont souvent conduit à rater leur vol. KLM est particulièrement mécontente à la suite de ces incidents et réclame une compensation à la plate-forme. Elle estime, en effet, que la mauvaise gestion des contrôles lui ont fait perdre plusieurs millions d'euros.

Sans donner de chiffres précis, le porte parole met en avant par exemple les coûts du retrait des soutes des bagages des passagers absents à l'embarquement, la modification des réservations des retardataires ou encore l'impact négatif de ces files d'attente sur son image.

Après les difficultés rencontrées pendant le pont du 1er mai, Schiphol avait annoncé l'embauche de nouveaux agents et l'ouverture de nouveaux postes de contrôle. Mais ces mesures ne suffisent pas à rassurer la compagnie aérienne. Le président de KLM, Pieter Elbers demande également la mise en place d'une solution structurelle.