L’Afrique repense ses compagnies aériennes

En gestation depuis quelques années, Asky, la nouvelle compagnie régionale au départ de Lomé desservira Lagos, Accra, Abidjan et Niamey avec deux Boeing 737 de dernière génération en 2010. Totalement privée, cette nouvelle compagnie qui s’appuie sur la réputation et le savoir-faire d’Ethiopian Airlines souhaite desservir à terme l’Europe et le Moyen orient.

L'Afrique repense ses compagnies aériennes
Ethiopian Airlines, qui détient 20% du capital d’Asky, avait déjà annoncé il y a quelques mois, vouloir (grâce à son partenariat avec Asky), faire de Lomé son « hub ouest-africain » pour des destinations long courrier. Ethiopian ne cache pas son intérêt pour ouvrir des escales dans les pays reconnus pour leur production pétrolière. Une clientèle aisée et qui ne regarde pas trop les tarifs aériens.

En deux ans, l’Afrique aura engagée une profonde mutation de son ciel. La nouvelle Air Ivoire, Air Burkina et Air Mali travaillent en partenariat pour d’éviter que la concurrence entre elles ne conduise à une chute trop importante des prix. Dakar vient d’annoncer le retour d’une compagnie aérienne sénégalaise en remplacement d’Air Sénégal qui a fait faillite.